Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 12:47

Ukraine Macron veut accélérer le processus de paix

Le président français souhaite que les différents acteurs du conflit ukrainien appliquent rapidement les mesures de désescalade.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français Emmanuel Macron a appelé samedi les parties en conflit à «la mise en oeuvre rapide» des mesures de désescalade dans l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue ukrainien Petro Porochenko.

«Renforcer le cessez-le-feu»

Emmanuel Macron dont le pays parraine avec l'Allemagne le processus de paix en Ukraine «a souligné l'importance de la mise en oeuvre rapide par toutes les parties des mesures urgentes agréées par les ministres des Affaires étrangères» français, allemand, russe et ukrainien qui se sont rencontrés lundi à Berlin après 16 mois sans réunion.

Ces mesures sont «destinées à renforcer le cessez-le-feu et la protection des infrastructures civiles», selon l'Elysée.

Le président français a «appelé à un engagement continu de l'Ukraine et de la Russie dans la mise en oeuvre des accords de Minsk, dans toutes leurs dimensions».

Selon l'Elysée, «la discussion a également porté sur le développement des relations bilatérales franco-ukrainiennes et sur l'avancée des réformes en Ukraine». Emmanuel Macron «a salué l'adoption de la loi sur la création de la Cour anti-corruption».

Réunion à Berlin

Lundi dernier à Berlin, Russes et Ukrainiens ont réaffirmé leur engagement en faveur d'un cessez-le-feu attendu de longue date.

Cette rencontre visait à renouer le dialogue après 16 mois sans réunion et une escalade des tensions dans l'est de l'Ukraine où le cessez-le-feu prévu par les accords de Minsk de février 2015 est violé une multitude de fois chaque jour.

Le conflit entre Kiev et les séparatistes pro-russes du Donbass a fait quelques 10.000 morts en quatre ans et des centaines de milliers de déplacés. (afp/nxp)

Créé: 16.06.2018, 21h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde