Samedi 28 mars 2020 | Dernière mise à jour 21:20

Rarissime Madame dragon de Komodo fait des bébés toute seule

Une pensionnaire d’un parc zoologique du Tennessee a donné naissance à trois petits par parthénogenèse.

Charlie a un partenaire mâle. Mais elle n'a pas eu recours à ses «services» pour se reproduire.

Charlie a un partenaire mâle. Mais elle n'a pas eu recours à ses «services» pour se reproduire. Image: Facebook/zoo de Chattanooga

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Charlie, une femelle dragon de Komodo du zoo de Chattanooga, dans le Tennessee, a prouvé qu’elle était une dame très indépendante, s’amuse CNN. Elle a en effet donné naissance à trois petits en se passant de partenaire mâle.

Les petits, prénommés Onyx, Jasper et Flint sont nés en août 2019. La maman vit avec un mâle. Logiquement, les trois petits dragons de Komodo devaient donc être le fruit de leurs amours. Sauf que le personnel du zoo n’avait jamais constaté d’accouplement entre les deux. Ils avaient donc un doute.

Possible chez 0,1% des vertébrés

S’il a fallu si longtemps avant de connaître la vérité, explique le zoo, c’est qu’il a fallu procéder à des tests ADN. Ils ont désormais parlé et ils sont formels: Charlie a fait ses bébés toute seule. Par parthénogenèse.

Ce phénomène de division à partir d’un gamète femelle non fécondé, est rarissime chez les vertébrés. Seuls 0,1% d’entre eux peuvent avoir recours à cette reproduction asexuée. Elle est tout aussi rarissime chez les dragons de Komodo mais on savait, depuis un premier cas documenté en 2006, que ces énormes reptiles en étaient capables.

Que des mâles

«Dans la parthénogenèse, le demi-ensemble de chromosomes de la mère se double pour générer l’ensemble complet. Par conséquent, la progéniture tire tous ses gènes de la mère, mais ils ne sont pas un double de son génome», détaille Scientific American.

Dans la nature, ce sont plutôt – et logiquement – des femelles isolées qui se reproduiraient seules. Il n’est par contre pas très clair pourquoi ça s’est produit dans un zoo, puisque Charlie a un partenaire. Quoi qu’il en soit les propriétaires du parc zoologiques sont ravis, d’autant qu’on parle d’une espèce «vulnérable» à l’extinction.

Petite particularité encore, explique CNN, les femelles dragon de Komodo possèdent des chromosomes sexuels WZ, les mâles ZZ. En cas de parthénogenèse, la mère ne peut donc créer que des œufs WW ou ZZ. Mais comme les WW ne sont pas viables, une femelle qui se reproduit toute seule ne peut engendrer que des mâles.

Deux des trois petits de Charlie.

R.M.

Créé: 13.03.2020, 12h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.