Mardi 12 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:59

Brexit Le maire de Londres espère ne pas être «puni»

«Un mauvais accord sur le Brexit qui pénalise Londres pénaliserait également l'UE», a estimé Sadiq Kahn mardi.

«Il n'est pas nécessaire pour l'UE d'instiller la peur en punissant le Royaume-Uni», a déclaré le maire de Londres Sadiq Khan, mardi à Bruxelles. (Photo d'archives)

«Il n'est pas nécessaire pour l'UE d'instiller la peur en punissant le Royaume-Uni», a déclaré le maire de Londres Sadiq Khan, mardi à Bruxelles. (Photo d'archives) Image: AFP

Galerie photo

Le Brexit et ses conséquences (juin 2016-avril 2017)

Le Brexit et ses conséquences (juin 2016-avril 2017) La Grande-Bretagne a voté la sortie de l'Union Européenne. Avec de nombreuses conséquences et répercussions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le maire de Londres Sadiq Khan a mis en garde mardi l'Union européenne, estimant que «punir» le Royaume-Uni lors des négociations sur le Brexit aurait des conséquences néfastes pour les deux parties. Dans le même temps, Paris et Londres s'unissent pour promouvoir le tourisme et l'implantation d'entreprises.

«Il n'est pas nécessaire pour l'UE d'envoyer un message ou d'instiller la peur en punissant le Royaume-Uni», a lancé Sadiq Khan lors d'une conférence à Bruxelles organisée par le journal Politico Europe. «Un mauvais accord sur le Brexit qui pénalise Londres pénaliserait également l'Union européenne», a-t-il assuré.

Sadiq Khan devait rencontrer sur place plusieurs hauts responsables européens, dont les présidents de la Commission et du parlement. Si des entreprises devaient quitter Londres, elles se tourneraient vers New York et Singapour, et non vers le reste de l'Europe, a prévenu Sadiq Khan. «Un mauvais Brexit, c'est vraiment une situation perdante» pour tout le monde, a-t-il martelé.

Garantie pour les Européens

L'édile a aussi exhorté la première ministre britannique Theresa May à s'engager sur les droits des citoyens de l'UE vivant au Royaume-Uni. «Ce serait le signe de bonne volonté, fournir une garantie en béton sur leurs droits de rester», a-t-il avancé.

Le président du parlement européen, Antonio Tajani, a de son côté affirmé mardi qu'il «travaillerait dur pour obtenir un divorce juste et ordonné entre l'Union européenne et le Royaume-Uni».

Les eurodéputés auront le dernier mot côté européen sur tout accord trouvé sur le Brexit. Ils doivent voter la semaine prochaine à Strasbourg une résolution affirmant leurs objectifs dans la négociation.

Paris et Londres s'entraident

Sadiq Khan et la maire de Paris Anne Hidalgo ont par ailleurs annoncé mardi une série de partenariats visant à développer le tourisme et les installations d'entreprises dans les deux capitales, a indiqué un communiqué diffusé par les autorités parisiennes. L'accord touristique, qui sera lancé en 2018, se concentrera notamment sur la culture et le patrimoine et visera à mutualiser les ressources des offices de tourisme de Paris et Londres, «afin d'accroître l'impact de leurs campagnes promotionnelles».

L'accord en faveur du développement économique, baptisé «Paris-London Business Welcome», tentera lui d'aider les entreprises innovantes basées à Paris et à Londres à s'installer dans l'autre capitale, à travers un accompagnement au logement pour les salariés et des tarifs préférentiels pour le train reliant les deux capitales.

«Paris et Londres partagent des valeurs et une ambition communes. Elles veulent être des villes attractives pour les entreprises du monde entier», a justifié Anne Hidalgo, en précisant que ces initiatives seraient «créatrices d'emplois, d'activité et de croissance économique». (ats/nxp)

Créé: 29.03.2017, 05h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.