Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 09:23

France La maison où est décédé Johnny a été cambriolée

Les gardiens de la propriété baptisée «La Savannah», où est décédé le chanteur en décembre 2017, ont découvert l'effraction lundi soir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La maison où est décédé le chanteur Johnny Hallyday, près de Paris, a été cambriolée lundi soir, et des montres et des bijoux ont notamment été dérobés, a-t-on appris jeudi auprès du parquet qui précise que le montant du préjudice n'est pas connu.

Le soir même, trois hommes ont été interpellés et placés en garde à vue, mais ils ont depuis été mis hors de cause et remis en liberté, a-t-on appris de même source.

Par une fenêtre

Les gardiens de la propriété baptisée «La Savannah», où est décédé le chanteur en décembre 2017, ont découvert l'effraction lundi soir vers 19h30 GMT, a précisé à l'AFP une source policière, confirmant une information de RTL.

Les voleurs auraient pénétré par une fenêtre de cette maison située à Marnes-la-Coquette, à l'ouest de Paris, selon cette source. La police judiciaire a été saisie de l'enquête.

Villa cossue

Le 6 décembre 2017, jour du décès de la star à l'âge de 74 ans, une foule de fans s'était pressée devant les grilles de cette villa cossue entourée d'un parc, pour rendre hommage à la star.

Dans le cadre d'un litige judiciaire sur l'héritage du chanteur opposant ses enfants et sa veuve Laeticia Hallyday, la justice française a gelé une partie de ses biens en avril, faisant notamment interdiction à cette dernière de vendre cette propriété. (afp/nxp)

Créé: 22.11.2018, 18h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.