Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:09

Espagne La majorité des Espagnols souhaitent un référendum sur la monarchie

La majorité des Espagnols souhaitent un référendum sur l'avenir de leur monarchie, selon un sondage publié dimanche par le quotidien «El Pais». Ils sont malgré tout nombreux à souhaiter le maintien de cette institution.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au total, 62 % des personnes interrogées pensent qu'un référendum devrait être organisé «à un moment ou à un autre» pour décider si l'Espagne doit rester une monarchie ou redevenir une république, selon cette enquête réalisée mercredi et jeudi derniers.

Dès la nouvelle connue de l'abdication, le 2 juin, des dizaines de milliers d'opposants à la monarchie avaient manifesté partout en Espagne, réclamant un référendum et l'établissement d'une troisième république.

Samedi, de nouvelles manifestations ont eu lieu, aux cris de «L'Espagne, demain, sera républicaine».

Vote prévu au Parlement

Le prince héritier Felipe, âgé de 46 ans, doit prêter serment dans les jours qui viennent - probablement le 19 juin - devant les chambres du Parlement. Auparavant, la Chambre des députés puis le Sénat auront adopté la loi permettant l'abdication de Juan Carlos.

Ce vote ne fait aucun doute, les partis favorables à la monarchie, essentiellement le Parti populaire, de droite, qui gouverne l'Espagne, et le Parti socialiste, première force d'opposition, rassemblant plus de 80 % des sièges au Parlement élu en 2011.

Mais durant ces trois années, la crise économique et les scandales qui ont entaché la fin de règne de Juan Carlos ont fait plonger sa popularité. La monarchie n'a pas échappé à la perte de confiance générale envers les institutions.

49 % pour Felipe

Si un référendum était organisé, au total 49 % des Espagnols choisiraient d'avoir une monarchie avec Felipe pour roi, contre 36 % qui se disent en faveur d'une république, selon le sondage.

La seconde république espagnole, proclamée en avril 1931, avait été balayée en 1939 par la dictature de Francisco Franco, après trois ans de guerre civile. La monarchie a été rétablie après le décès de Franco le 20 novembre 1975.

Juan Carlos, alors monté sur le trône, a construit sa légitimité en conduisant la transition du pays jusqu'à l'approbation en 1978 par référendum de la Constitution qui a jeté les fondements de l'Espagne démocratique. (ats/nxp)

Créé: 08.06.2014, 16h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.