Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 11:59

Santé Maladie virale inconnue et mortelle en Bolivie

Une femme médecin est décédée et deux malades sont en soins intensifs et le nombre de patients infectés va grimper. Les autorités prennent des mesures.

Une épidémise de dengue avait frappé le nord-est de la Bolivie l'an dernier. Mais il ne s'agit pas de la même maladie (photo d'illustration).

Une épidémise de dengue avait frappé le nord-est de la Bolivie l'an dernier. Mais il ne s'agit pas de la même maladie (photo d'illustration). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités boliviennes ont mis en place des mesures sanitaires et appelé en renfort des médecins étrangers pour identifier une maladie inconnue qui a fait un mort et touché au moins deux autres personnes, a indiqué lundi la ministre de la Santé, Gabriela Montaño.

Les premiers diagnostics indiquent qu'il s'agit d'une «maladie virale», mais les analyses menées sur le patient décédé, une femme médecin interne, et sur les deux malades en soins intensifs «ont permis d'écarter l'hypothèse d'une grippe et d'autres maladies virales» comme la dengue, a ajouté la ministre.

Le nombre de patients infectés pourrait augmenter, selon Mme Montaño, qui a signalé «trois (autres) cas suspects [...] dans le même hôpital (de La Paz)» plus tard lors d'une conférence de presse.

Parmi ces trois nouveaux cas, deux ont été en contact avec les premiers patients infectés, à la différence du troisième, qui présente cependant des «symptômes identiques», toujours d'après la ministre. Trois médecins spécialistes des maladies infectieuses sont venus en renfort du Brésil et des Etats-Unis afin d'apporter leur aide aux équipes médicales locales.

Fin 2018, la région tropicale où a été infecté le médecin décédé - la province de Caravani, au nord-est de La Paz - a été touchée par une épidémie de dengue qui a causé la mort de cinq personnes. rb/mps/bp/plh (afp/nxp)

Créé: 02.07.2019, 07h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.