Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 08:00

Equateur Mandat d'arrêt contre l'ex-président Correa

L'ex-président équatorien, qui vit en Belgique, est recherché pour avoir commandité l'enlèvement d'un opposant en 2012.

Rafael Correa à Cuba le 20 avril 2018.

Rafael Correa à Cuba le 20 avril 2018. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice équatorienne a annoncé mardi avoir lancé un mandat d'arrêt contre l'ex-président Rafael Correa (2007-2017), qui vit en Belgique, l'accusant d'avoir commandité une tentative d'enlèvement d'un opposant politique en 2012.

La juge Daniella Camacho «décide son placement en détention provisoire et alerte Interpol», a ajouté la Cour nationale de justice (CNJ) sur Twitter, dans le cadre de l'enquête sur la tentative d'enlèvement de l'ancien député Fernando Balda, par des policiers équatoriens en Colombie.

La juge a accepté les requêtes du procureur général, Paul Pérez, sur la participation présumée de l'ex-président socialiste «aux délits d'association de malfaiteurs et enlèvement», a indiqué le parquet.

Le procureur général avait demandé l'incarcération de M. Correa «pour non-respect d'une mesure préventive de présentation périodique» devant la Cour à Quito. Le parquet voulait en effet que l'ex-président se présente «tous les 15 jours» devant le tribunal à partir du 2 juillet. Comme il vit en Belgique, M. Correa avait décidé lundi de se présenter à la place devant le consulat équatorien, ce que la justice a rejeté.

Rafael Correa est installé en Belgique depuis mai 2017, après avoir quitté le pouvoir.

Fernando Balda, ex-parlementaire du Parti Société Patriotique (PSP), opposé à Rafael Correa, affirme qu'en 2012 à Bogota, cinq personnes, agissant sur ordre présidentiel, l'avaient contraint à monter dans une voiture. Mais la police colombienne avait intercepté le véhicule et fait échouer l'enlèvement. (afp/nxp)

Créé: 04.07.2018, 00h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.