Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 11:10

France Manifestation contre la réforme des retraites

Un cortège composé de plusieurs milliers de personnes a défilé samedi dans la capitale française pour dénoncer le projet d'Emmanuel Macron.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Paris pour demander le retrait de la réforme des retraites, à l'appel des syndicats, a constaté une journaliste de l'AFP. Certaines étaient revêtues d'un gilet jaune.

«Macron, retire ton projet»

Derrière une banderole réclamant «Macron, retire ton projet, sauvegardons et améliorons nos retraites», le cortège s'est ébranlé peu après 13h00 de la Gare de Lyon. Il a atteint sa destination, Gare de l'Est vers 16h00.

Place de la Bastille, les manifestants, parmi lesquels aussi quelques blouses blanches et des enseignants, ont salué l'Opéra en scandant «la clause du grand-père, on en veut pas!», en référence à la proposition qui a été faite aux danseurs de l'Opéra que seuls les nouveaux entrants ne bénéficient plus d'un départ à la retraite à 42 ans, proposition qu'ils ont rejetée.

Beaucoup d'opposants portaient pancartes et boîtes en carton tentant de collecter de l'argent pour aider les grévistes. «RER B, aidez-nous», disait l'une d'entre elles.

«Le mouvement va encore s'amplifier»

A Marseille également, quelques centaines de personnes ont manifesté au départ du Vieux Port. Des «gilets jaunes» ont pris la tête du cortège sous un grand soleil, suivis par des militants CGT et Solidaires principalement.

Jean Bergue, 72 ans, retraité de France Telecom, ne compte plus ses manifestations contre la réforme des retraites: «j'en suis à la trentième peut-être», assure-t-il. Ce septuagénaire dénonce «un président qui veut monter les travailleurs les uns contre les autres» et «répond par le mépris» à la contestation sociale. A la rentrée, espère-t-il, «le mouvement va encore s'amplifier et se durcir, jusqu'au retrait total du texte».

La grève dans les transports, SNCF et RATP, est entrée samedi dans son deuxième mois, une durée inégalée qui a dépassé le précédent record de 28 jours consécutifs, établi en 1986-87. Les syndicats demandent le retrait de la réforme des retraites, qui prévoit la fusion des 42 régimes existants en un seul, universel et par points. (ats/nxp)

Créé: 04.01.2020, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.