Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 23:00

Attentats Les menaces d'Al-Qaïda visent les pays occidentaux

Les menaces d'attentats d'Al-Qaïda, visent l'ensemble des intérêts occidentaux, a déclaré un haut responsable américain. La Suisse a réagi: le DFAE a indiqué avoir analysé la situation dans ces régions.

Le département d'Etat américain estime que les renseignements dont il dispose laissent penser qu'Al Qaïda pourrait passer à l'action en août.

Le département d'Etat américain estime que les renseignements dont il dispose laissent penser qu'Al Qaïda pourrait passer à l'action en août. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les menaces visent directement les intérêts occidentaux et sont «plus spécifiques» que celles jusqu'à présent, a déclaré à la chaîne de télévision ABC le chef d'état-major américain, le général Martin Dempsey.

La cible exacte n'est pas connue, mais «l'intention est claire. L'idée est d'attaquer les intérêts occidentaux, pas seulement américains», a-t-il déclaré dans cette interview à l'émission «This Week».

Les Etats-Unis avaient mis en garde vendredi contre des menaces d'attentats qu'Al-Qaïda pourrait perpétrer en août, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

22 pays évoqués

Quelques heures après cette mise en garde, dans un enregistrement audio, le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri accusait les Etats-Unis d'avoir «comploté» avec l'armée égyptienne et la minorité chrétienne copte pour faire destituer le président islamiste égyptien Mohamed Morsi il y a un mois.

En réaction aux menaces d'attentats annoncées par les services de sécurité américains, le département d'Etat avait immédiatement annoncé la fermeture dimanche, jour ouvré dans la plupart des pays musulmans, de ses ambassades dans 22 pays.

Ces représentations diplomatiques se trouvent en Israël, dans le monde arabe, ainsi qu'en Afghanistan et au Bangladesh.

Le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne, ont à leur tour annoncé la fermeture de leur ambassade au Yémen dimanche et lundi, alors que le ramadan se termine mercredi.

Appel

Après cette date, le gouvernement américain étudiera l'éventuelle réouverture des représentations diplomatiques qui auront été fermées, a ajouté la porte-parole du département d'Etat: «Il est possible qu'il y ait aussi plusieurs jours de fermeture».

Peu après cette annonce, le président américain Barack Obama avait ordonné vendredi soir de prendre «toutes les mesures nécessaires pour protéger les Américains».

Le département d'Etat a lui diffusé un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants dans le monde: des attentats sont possibles «particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord» et Washington insiste également sur «la péninsule Arabique», où le Yémen est considéré comme l'un des bastions d'Al-Qaïda.

«Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans cette région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici à la fin août», selon le département d'Etat. Son avis de prudence évoque «des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques».

Britanniques évacués

Interpol a par ailleurs appelé samedi ses 190 Etats membres à faire preuve de la plus grande vigilance après une série d'évasions de centaines de criminels dans lesquelles Al-Qaïda pourrait être impliquée, dans des prisons de neuf pays au total depuis un mois, notamment en Irak, en Libye et au Pakistan.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs à la sécurité de leurs représentations à l'étranger depuis l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, le 11 septembre dernier, durant laquelle l'ambassadeur américain et trois de ses collaborateurs avaient trouvé la mort.

«Nous avons retiré un certain nombre de membres du personnel (de l'ambassade) de Sanaa, en raison de préoccupations accrues sur la sécurité», a expliqué de son côté le Foreign Office à Londres. «Nous sommes particulièrement préoccupés par la situation de la sécurité dans les derniers jours du ramadan et pour (la fête musulmane de) l'Aïd», a-t-il ajouté.

Suisse aussi

Le président français François Hollande a aussi annoncé que Paris fermerait son ambassade à Sanaa «pendant plusieurs jours»

Le ministère allemand des Affaires étrangères a lui souligné «le risque d'attentats dans certaines régions isolées du pays mais aussi dans la capitale Sanaa».

Et la Suisse a elle modifié le dispositif de sécurité, a indiqué samedi à l'ats une porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Sonja Isella.

Le département n'a toutefois pas voulu préciser si elle fermait des représentations helvétiques dans certains pays. (ats/nxp)

Créé: 04.08.2013, 21h32

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters