Samedi 14 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:30

Maroc Meurtre de deux touristes: la «piste terroriste»

Deux jeunes Scandinaves ont été tuées dans les montagnes du Haut-Atlas, lundi. L'enquête progresse.

Louisa Vesterager Jespersen était âgée de 24 ans.

Louisa Vesterager Jespersen était âgée de 24 ans. Image: dr/Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enquêteurs envisagent une «piste terroriste» dans le meurtre de deux jeunes Scandinaves dans les montagnes du sud du Maroc, a-t-on appris mercredi auprès de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN, la police marocaine).

«La piste terroriste n'est pas à écarter. Les investigations se poursuivent» après la découverte des corps de deux randonneuses danoise et norvégienne lundi dans une vallée du Haut-Atlas, a déclaré à l'AFP Boubker Sabik, le porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale.

«La piste radicale islamiste n'est pas écartée, du fait du profil du suspect arrêté et des trois hommes recherchés (...) qui ont des liens avec le milieu islamiste radical», a par ailleurs déclaré à l'AFP une source proche du dossier.

«Groupe extrémiste»

Le suspect arrêté lundi dans un quartier populaire de Marrakech (centre) «appartient à un groupe extrémiste», selon un communiqué du procureur général du roi près la Cour d'appel de Rabat.

Les trois autres hommes recherchés «ont été identifiés et sont activement recherchés par tous les services sécuritaires», a précisé M. Sabik. L'un des trois a un «passé judiciaire lié à des actes terroristes», a précisé la source proche du dossier.

Les deux victimes sont deux amies, Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans. Elles étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

Site isolé

Leurs corps ont été découverts lundi dans un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, sur la route du Mont Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord. L'une des deux a été décapitée, a indiqué à l'AFP la source proche du dossier.

«Par ailleurs, les investigations se poursuivent pour authentifier une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, présentée comme montrant le meurtre d'une des deux touristes», selon le communiqué du procureur.

«La vidéo, nous sommes sur le plan technique en train de l'analyser, nous ne pouvons pas encore confirmer ou démentir son authenticité. La vidéo est entre les mains du laboratoire scientifique. C'est une question d'heures», a précisé le porte-parole de la DGSN.

Actes terroristes

C'est le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), un service de «super-flics» spécialisés dans la lutte antiterroriste et de la grande criminalité qui a été chargé de l'enquête.

Le Maroc avait été meurtri par des attaques à Casablanca (33 morts) en 2003 et à Marrakech (17 morts) en 2011. Depuis, le pays qui met souvent en avant sa sécurité, a été épargné par les attaques djihadistes . (afp/nxp)

Créé: 19.12.2018, 21h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.