Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:03

Brésil Michelle Bolsonaro, de l'ombre à la lumière

La discrète et très croyante Première dame du Brésil entend s'impliquer dans «toutes les causes sociales possibles».

Michelle Bolsonaro est proche des milieux évangéliques tandis que son mari Jair est catholique.

Michelle Bolsonaro est proche des milieux évangéliques tandis que son mari Jair est catholique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La discrète et très croyante Michelle Bolsonaro, future Première dame du Brésil, était restée jusqu'à présent dans l'ombre, mais l'élection de son mari Jair à la présidence de la République, va l'obliger à prendre la lumière.

Michelle de Paula Firmo Reinaldo, Brésilienne de 36 ans, et Jair Bolsonaro, de 27 ans son aîné, se sont rencontrés en 2007 au Parlement, où il était député et elle travaillait comme secrétaire.

Rapidement, ils engagent une relation amoureuse et Jair Bolsonaro propose à la jeune femme de travailler avec lui. La proposition se solde par un mariage. Elle doit alors quitter son poste, en vertu d'une loi contre le népotisme.

Jair Bolsonaro, marié et divorcé deux fois, a déjà quatre fils. Le couple a une fille, Laura, que l'ancien capitaine d'armée, un habitué des sorties misogynes, a un jour expliqué avoir engendrée dans un moment de «faiblesse».

Connue pour ses goûts simples, la jeune femme a dit dans une de ses apparitions publiques qu'elle avait appris à «ne refuser de l'eau et de la nourriture à personne» et consacrait une partie de son temps aux personnes handicapées. Elle a notamment appris le langage des signes.

Dans un des rares entretiens qu'elle a accordés pendant la campagne, elle a déclaré qu'elle souhaitait s'impliquer dans «toutes les causes sociales possibles». «C'est un appel que j'ai reçu, être proche des personnes handicapées, des sourds. J'ai beaucoup d'amour pour cette communauté», a-t-elle expliqué.

Evangélique

Sa voix douce contraste avec le style martial de son mari d'extrême droite, qui n'a que mots d'amour pour cette femme blonde particulièrement croyante au point que lors de leur mariage en 2013 la musique en direct et les groupes de samba étaient bannis, selon le quotidien Folha de Sao Paulo.

Elle non plus ne tarit pas d'éloges sur l'ancien capitaine de l'armée qui l'a largement emporté dimanche au second tour de la présidentielle, devant le candidat de gauche Fernando Haddad.

Jair Bolsonaro «est humain, il se préoccupe des gens, c'est un être merveilleux, qui partage sa vie sait comment il est», déclarait la jeune femme dans une vidéo diffusée par un des fils du président élu cette année.

Michelle, mère d'une fille de 16 ans née d'une précédente union et de la petite Laura, aujourd'hui âgée de huit ans, a du caractère, selon les médias brésiliens.

«Elle ne leur fait pas la vie facile. Elle est toujours derrière elles. Bolsonaro dit que quand elle est aux commandes et qu'elle se dispute avec ses filles, il n'intervient pas car il a peur», a déclaré le pasteur évangélique Silas Malafaia, l'ami et entremetteur du couple, cité par le site G1 du groupe Globo.

Jair Bolsonaro est catholique, mais ce ne l'empêche pas d'accompagner de temps à autre son épouse à l'église baptiste où elle se rend le dimanche.

Après la victoire de Jair Bolsonaro, le couple va devoir abandonner sa résidence de Rio de Janeiro pour s'installer à nouveau à Brasilia, mais cette fois avec d'autres fonctions, bien plus importantes. (afp/nxp)

Créé: 29.10.2018, 07h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.