Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 01:42

France Un migrant en attente de renvoi se pend en prison

Un jeune ivoirien en passe d'être expulsé a été retrouvé mort dans sa cellule, dans le nord de la France. Une autopsie est en cours.

Le jeune homme, arrivé via l'Italie, savait que la police aux frontières allait venir le chercher pour l'expulser.

Le jeune homme, arrivé via l'Italie, savait que la police aux frontières allait venir le chercher pour l'expulser. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Ivoirien de 25 ans, qui venait de purger quatre ans de détention à Grasse, dans le sud de la France, et devait être libéré puis expulsé vers son pays, a été retrouvé pendu, seul, dans sa cellule, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

«Il a été retrouvé lors de la dernière ronde du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 06H00. Il était seul en cellule et l'autopsie devrait confirmer le suicide», a indiqué cette source, confirmant une information du journal Nice-Matin.

«Il n'a pas laissé d'explications», a-t-on précisé de même source. Le jeune homme, arrivé via l'Italie qui ne voulait pas le reprendre, savait que la police aux frontières allait venir le chercher pour l'expulser. «On n'en sait pas plus sur les enjeux, si c'est la perspective de retourner en Côte d'Ivoire ou s'il était menacé à l'extérieur», a poursuivi cette source. (afp/nxp)

Créé: 29.04.2019, 19h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.