Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:38

Royaume-Uni Des migrants traversent la Manche en kayak

Une trentaine de migrants iraniens et afghans ont été interceptés dans la Manche à bord de kayak ou de bateau pneumatique.

Les polices française et britannique interceptent régulièrement des migrants dans la Manche.

Les polices française et britannique interceptent régulièrement des migrants dans la Manche. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trente migrants qui tentaient vendredi de traverser la Manche vers l'Angleterre, dont deux dans un kayak, ont été interceptés par les autorités britanniques et emmenés au Royaume-Uni, a indiqué le ministère britannique de l'Intérieur.

Ces migrants - 27 hommes, une femme et deux enfants - ont dit être iraniens et afghans, a précisé le ministère. Ils étaient partis d'un lieu non précisé en Europe continentale, en kayak ou bateau pneumatique.

Ils ont été interceptés par des vaisseaux de la police aux frontières britannique (Border Force) et des gardes-côtes et emmenés au port de Douvres (sud de l'Angleterre).

«Tout ceux qui traversent la Manche dans une petite embarcation prennent un risque énorme pour leur vie et celle de leurs enfants», a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur. «Ceux qui ont besoin d'être protégés devraient demander l'asile dans le premier pays sûr qu'ils atteignent», a-t-il ajouté.

Une traversée particulièrement périlleuse

La traversée de la Manche sur de petites embarcations est rendue particulièrement dangereuse par la densité du trafic maritime, les forts courants et la faible température de l'eau.

Les autorisés françaises ont de leur côté secouru vendredi 11 migrants «en détresse» qui tentaient de traverser la Manche vers l'Angleterre alors que leur embarcation s'était «retournée» au large de Boulogne-sur-Mer (nord).

Le week-end dernier, 37 migrants disant être iraniens ou irakiens, dont plusieurs enfants, ont été interceptés par la Border Force pendant ou après leur traversée de la Manche dans de petits bateaux. (afp/nxp)

Créé: 09.08.2019, 17h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.