Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 16:39

Tanzanie Un milliardaire, enlevé à Dar es-Salaam, a été libéré

Mohammed Dewji, considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, a été retrouvé «sain et sauf».

Mohammed Dewji avait été enlevé il y a une dizaine de jours.

Mohammed Dewji avait été enlevé il y a une dizaine de jours. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le milliardaire tanzanien Mohammed Dewji, enlevé le 11 octobre à Dar es Salaam, a annoncé samedi sur Twitter avoir été libéré et être rentré chez lui «sain et sauf». Considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, M. Dewji, 43 ans, avait été kidnappé par des inconnus, très tôt le matin, alors qu'il entrait dans la salle de sport d'un hôtel de la capitale économique de la Tanzanie.

«Je remercie Allah d'avoir pu rentrer sain et sauf à la maison», a déclaré Mohammed Dewji sur le compte Twitter officiel du groupe qu'il dirige, METL. «Je remercie les autorités de la Tanzanie, dont les forces de police, qui ont travaillé à mon retour». «Je remercie mes concitoyens tanzaniens et tout un chacun a travers le monde pour leurs prières», a-t-il ajouté.

Interrogé par le quotidien tanzanien «Mwanachi,» le père de Mohammed Dewji, Gullam Dewji, a confirmé la libération de son fils.

«Oui, c'est vrai, il a été retrouvé, il est ici à la maison», a-t-il déclaré, dans un extrait sonore publié sur le site internet du journal.

Son oncle Azim Dewji, cité par la même source, a précisé que le jeune milliardaire a été retrouvé vers 02H30 à Dar es Salaam dans la nuit de vendredi à samedi. «Ses ravisseurs l'ont abandonné et il a pu appeler son père au téléphone», a-t-il déclaré, soulignant que la santé de Mohammed Dewji était «bonne à 100%».

Le chef de la police de Dar es Salaam, Lazaro Mambosasa, interrogé par le Mwananchi, a lui indiqué s'être déjà entretenu avec Mohammed Dawji. Ce dernier lui aurait notamment dit s'être retrouvé, 15 minutes à peine après son enlèvement, dans une chambre d'un complexe sportif de la capitale économique de la Tanzanie.

Selon la même source, les ravisseurs parlaient une langue africaine.

Mohammed Dewji est à la tête du groupe METL, présent dans une dizaine de pays dans les domaines de l'agriculture, de l'assurance, des transports, de la logistique ou de l'agroalimentaire.

Né en Tanzanie, il a fait ses études à l'université de Georgetown aux États-Unis. En 2013, il est devenu le premier Tanzanien à faire la couverture du magazine «Forbes» et, en 2015, il a été décrété «personne de l'année» par «Forbes Afrique». Selon le magazine, il occupe la 17e position sur la liste des milliardaires africains avec une fortune évaluée à 1,54 milliard de dollars (1,29 milliard d'euros).

(ats/nxp)

Créé: 20.10.2018, 09h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.