Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 05:28

Afghanistan Le minaret classé à l'Unesco sauvé des eaux

Un minaret datant du 12e siècle était menacé suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine passée.

Les eaux ont atteint la base de la tour et endommagé le mur de protection du minaret de Jam dans l'ouest de l'Afghanista.

Les eaux ont atteint la base de la tour et endommagé le mur de protection du minaret de Jam dans l'ouest de l'Afghanista. Image: Unesco

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le minaret de Jam, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et menacé par des inondations dans l'ouest de l'Afghanistan, est désormais «hors de danger», ont annoncé lundi les autorités. Elles appellent à protéger l'édifice du 12e siècle.

«Le courant a été détourné mais les eaux ont atteint la base de la tour et endommagé le mur de protection», a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province de Ghor, Abdul Hai Khatebi. Trois jours durant, a-t-il souligné, quelque 300 habitants ont oeuvré à détourner les flots d'eau boueuse qui entouraient le deuxième minaret en briques le plus haut du monde, culminant à 65 mètres.

Erigé à l'intersection de deux rivières, il était menacé suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine passée sur six des 34 provinces du pays. Selon l'Autorité nationale afghane de gestion des catastrophes (ANDMA), 24 personnes ont péri dans ces inondations.

Prévenir les futures menaces

Le gouvernement afghan a envoyé une délégation sur place. Le chef de l'exécutif Abdullah Abdullah a estimé lundi que «des mesures sérieuses doivent être prises pour prévenir le minaret de futures menaces».

«Nous avons besoin de toute urgence d'une équipe d'experts pour nettoyer la base du minaret et construire un mur de protection adéquat. Il est hors de danger maintenant, mais s'il y a de nouvelles inondations, le minaret est désormais vulnérable», a dit à l'AFP Fakhruddin Ariapur, le responsable du département de l'information et de la culture de Ghor.

L'Unesco a indiqué dans un communiqué n'avoir pu encore accéder à l'édifice. Une mission d'évaluation sera organisée «dès que les conditions sur place le permettront».

Premier site afghan à l'Unesco

Le minaret de Jam a été érigé à partir de la fin du 12e siècle à la frontière des provinces de Ghor et de Herat (Ouest), au coeur de la dynastie des Ghorides qui domina l'Afghanistan et certaines parties de l'Inde aux 12e et 13e siècles. La région, reculée, est en grande partie sous contrôle des talibans.

Construit sur une base octogonale, il possède un double escalier intérieur et sa façade extérieure est richement décorée. En 2002, le minaret de Jam a été le premier site en Afghanistan à être inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2019, 10h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.