Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:59

Guerre en Syrie Moscou annonce un cessez-le-feu

Les bombardements ont cessé dans le dernier grand bastion djihadiste en Syrie. Un accord a été signé entre les rebelles et l'armée d'Assad.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cessez-le-feu a été conclu entre les forces gouvernementales et les combattants rebelles dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, l'ultime grand bastion djihadiste du pays, a annoncé l'armée russe. Ces dernières semaines, cette province était la cible de bombardements quasi quotidiens du régime de Bachar el-Assad et de son allié russe.

«A l'initiative de la partie russe, avec la médiation de la Turquie et de la Russie, un accord de cessez-le-feu a été conclu dans la zone de désescalade d'Idleb à partir du 12 juin à minuit», a indiqué le Centre russe pour la réconciliation des belligérants dans un communiqué publié mercredi soir. «En conséquence, une réduction significative du nombre de bombardements de la part des groupes illégaux a été constatée», poursuit le communiqué.

Cette poussée de violence, dans une région où vivent environ trois millions de personnes, a fait 360 morts civils depuis fin avril, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres. Depuis le début de la guerre en Syrie avec la violente répression de manifestations antigouvernementales en 2011, plus de 370'000 personnes ont été tuées et des millions déplacées. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 10h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.