Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 17:44

Caroline du Sud Une mutinerie tourne au bain de sang

Une révolte dans la prison de Bishopville en Caroline du Sud a fait 7 morts et 17 blessés, tous des détenus.

La mutinerie a éclaté dans le pénitencier de Bishopville en Caroline du Sud.

La mutinerie a éclaté dans le pénitencier de Bishopville en Caroline du Sud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sept détenus sont morts et 17 autres ont été blessés dans une mutinerie survenue dans une prison de haute sécurité de Caroline du Sud, ont indiqué lundi les services de l'administration pénitentiaire de cet Etat du sud-est des Etats-Unis.

La mutinerie a éclaté dimanche soir dans la prison Lee Correctional Institution de Bishopville, ont précisé les services pénitentiaires de Caroline du Sud sur Twitter, ajoutant qu'elle avait été maîtrisée tôt lundi matin, à 02h55.

«17 détenus ont nécessité des soins médicaux à l'extérieur (de l'établissement, ndlr) et 7 détenus ont été tués», a assuré l'administration pénitentiaire, indiquant qu'il n'y avait eu aucun blessé côté gardiens de prison et forces de l'ordre.

L'incident a impliqué plusieurs prisonniers, a-t-il également été indiqué. Une enquête est en cours. Dans un premier temps, dimanche soir, les services pénitentiaires de l'Etat avaient simplement mentionné «un incident en cours» débuté à 19H15. (afp/nxp)

Créé: 16.04.2018, 14h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.