Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 08:30

Etats-Unis Le mystère plane sur la mort de deux soeurs

Les corps de deux sœurs ont été repêchés dans la rivière Hudson, mercredi passé. Elles étaient attachées par du ruban adhésif.

De gauche à droite, la jeune fille de 16 ans et l'autre de 22 ans.

De gauche à droite, la jeune fille de 16 ans et l'autre de 22 ans. Image: Keystone

Suicidaire? Faites-vous aider!

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l’association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes: «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police new-yorkaise cherchait toujours à élucider mardi les circonstances de la mort de deux jeunes soeurs dont les corps ont été retrouvés liés par du ruban adhésif mercredi dans la rivière Hudson, au large de Manhattan.

La police a pour l'instant uniquement confirmé l'identité des deux filles: Tala et Rotana Farea, âgées de 16 et 22 ans, résidentes de l'Etat de Virginie, retrouvées attachées par du ruban adhésif, au niveau des pieds et de la taille, toutes deux vêtues de leggings noirs et d'un manteau noir au col bordé de fourrure.

Pacte de suicide

Aucun signe visible de traumatisme n'a été détecté, selon la police, qui a précisé que les corps avaient été confiés au médecin légiste pour autopsie. Selon des médias new-yorkais et arabes, les soeurs, qui avaient déjà fait plusieurs fugues, étaient d'origine saoudienne. L'ambassade saoudienne à Washington, contactée, n'a pas immédiatement confirmé l'information.

Tala avait été portée disparue auprès du Centre national des enfants disparus le 24 août. Mais l'alerte avait été retirée après qu'il se soit avéré qu'elle était avec son aînée, qui résidait depuis peu à New York, selon le New York Daily News.

Parmi les hypothèses possibles, celle d'un pacte de suicide entre les deux soeurs: certains évoquaient la possibilité qu'elles se soient jetées du haut du pont George Washington, à près de 10 kilomètres au nord de l'endroit où les corps ont été repêchés. Mais l'hypothèse d'un meurtre n'a pas été écartée, selon la police.

La rivière Hudson sépare New York du New Jersey, et en attendant d'élucider les causes de leur mort, la police cherchait à identifier précisément à quel endroit elles étaient entrées dans l'eau. (afp/nxp)

Créé: 30.10.2018, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.