Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 15:46

Turquie Huit migrants décèdent dans un naufrage

Huit corps ont été découverts par les gardes-côtes turcs suite au naufrage d'une embarcation transportant des migrants.

Un bateau de la garde côtière turque.

Un bateau de la garde côtière turque. Image: illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit personnes sont mortes dans le naufrage d'une embarcation transportant une quinzaine de migrants au large des côtes turques, a indiqué vendredi le ministère turc de l'Intérieur.

Le naufrage s'est produit dans la nuit de mercredi à jeudi en mer Egée, à environ huit kilomètres au large de la ville turque de Fethiye (sud-ouest), a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les gardes-côtes qui se sont rendus sur le lieu du naufrage y ont découvert les corps de cinq hommes et de trois femmes, dont les nationalités n'étaient pas connues dans l'immédiat, selon la même source.

Les recherches se poursuivent pour retrouver les sept passagers manquants, a indiqué le ministère.

Pays de transit

La Turquie, qui accueille environ quatre millions de migrants et réfugiés, en grande majorité des Syriens, est un important pays de transit pour ceux qui fuient les conflits et cherchent à rejoindre l'Europe, pour la plupart par la Grèce.

Un accord migratoire conclu en mars 2016 entre Ankara et l'Union européenne pour freiner les traversées de la mer Egée a considérablement fait chuter les arrivées sur les cinq îles les plus proches de la Turquie. (afp/nxp)

Créé: 03.01.2020, 14h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.