Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:15

Tunisie Naufrage en Tunisie: 38 nouveaux corps repêchés

Au total, 68 cadavres ont été récupérés depuis le naufrage, il y a une semaine, d'une embarcation de migrants en Méditerranée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Croissant-Rouge tunisien a indiqué que 38 nouveaux corps avaient été retrouvés jeudi sur les côtes tunisiennes. Cela porte à 68 le nombre de cadavres récupérés après le naufrage d'une embarcation transportant des dizaines de migrants.

Trente-six corps ont été retrouvés à Zarzis, dans le sud-est de la Tunisie, et deux sur l'île voisine de Djerba, a déclaré à l'AFP Mongi Slim, président du Croissant-Rouge tunisien à Médenine (sud).

Les corps ont tous été transférés vers l'hôpital de Gabès pour des prélèvements ADN. Les enterrements ont commencé dans cette même ville, en raison de la chaleur, a-t-il ajouté. Un nouveau cimetière pour migrants est en cours de construction à Zarzis, où les victimes des traversées clandestines ont longtemps été inhumées dans un cimetière improvisé.

Les corps d'un enfant de trois ans et de deux femmes, dont l'une était enceinte, avaient été repêchés samedi soir. Jeudi dernier, l'Organisation internationale des migrations (OIM) avait annoncé le naufrage d'une embarcation avec à son bord plus de 80 migrants, d'après le récit d'un des trois survivants.

Méditerranée, la plus meurtrière

Selon un responsable de la Garde maritime tunisienne, les migrants étaient partis de la ville libyenne de Zouara, à 120 km à l'ouest de Tripoli, à bord d'un bateau pneumatique, en direction de l'Italie.

Les opérations menées par le Croissant-Rouge, la Garde nationale tunisienne, les gardes-côtes et la protection civile se poursuivent sur les côtes, a indiqué Mongi Slim. Ces dernières semaines, des dizaines de candidats à l'exil tentant de rallier l'Italie depuis l'ouest de la Libye ont été secourus au large de la Tunisie.

Selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) «la Méditerranée est depuis plusieurs années la voie maritime la plus meurtrière au monde pour les réfugiés et les migrants, avec un taux de mortalité qui a fortement augmenté» en 2018. En 2019, les sauvetages ont été entravés par les démarches contre les navires humanitaires des Etats européens cherchant à limiter l'arrivée de migrants. (ats/nxp)

Créé: 12.07.2019, 02h33


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.