Mercredi 15 août 2018 | Dernière mise à jour 20:43

Russie Navalny accuse un proche de Poutine de corruption

Un film-enquête de l'opposant russe Alexeï Navalny accuse un influent vice-Premier ministre de bénéficier des largesses du milliardaire Oleg Deripaska.

Les images utilisées par Navalny avaient été postées sur son compte Instagram par une jeune femme.

Les images utilisées par Navalny avaient été postées sur son compte Instagram par une jeune femme. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux millions d'internautes avaient visionné vendredi, moins de 24 heures après le début de sa diffusion, un film-enquête de l'opposant russe Alexeï Navalny accusant un influent vice-Premier ministre de bénéficier des largesses du milliardaire Oleg Deripaska.

La vidéo, qui repose essentiellement sur des images filmées par une jeune femme présentée par l'opposant russe comme une call-girl, montre l'oligarque, propriétaire du géant de l'aluminium Rusal, sur un yacht avec un homme ressemblant fortement à Sergueï Prikhodko, vice-Premier ministre et chef de cabinet du gouvernement russe. Selon Alexeï Navalny, la croisière des deux hommes a eu lieu sur le yacht d'Oleg Deripaska en 2016 au large de la Norvège.

«C'est un pot-de-vin»

«L'oligarque embarque un officiel de haut rang sur son yacht : c'est un pot-de-vin», accuse l'opposant numéro un du Kremlin dans sa vidéo, postée jeudi sur YouTube. Dans sa vidéo, Alexeï Navalny accuse aussi Sergueï Prikhodko d'être le propriétaire de luxueuses propriétés à Moscou et dans ses environs, qui seraient d'une valeur sans commune mesure avec ses revenus aux différents postes de conseiller et haut-fonctionnaire occupés successivement auprès de Boris Eltsine et de Vladimir Poutine.

«Il faudrait probablement répondre (à ces accusations) d'homme à homme, et ne pas en rester uniquement à la sphère judiciaire», a réagi M. Prikhodko, cité par le journal russe RBK, qualifiant la vidéo d'Alexeï Navalny de «nouvelle provocation» d'un «raté politique».

Le vice-Premier ministre, qui qualifie Oleg Deripaska d'«ami», indique pour autant ne pas avoir l'intention de porter plainte contre l'opposant, ce qui serait, selon lui, «lui faire trop d'honneur».

Les images utilisées par Navalny avaient été postées sur son compte Instagram par une jeune femme qui se présente sous le nom de Nastya Rybka. Celle-ci s'est fait connaître en écrivant un livre expliquant comment séduire des hommes riches et publie pour ses plus de 50.000 abonnés sur les réseaux sociaux des photos d'elle dénudée.

«Fruit de l'imagination»

Un porte-parole d'Oleg Deripaska a déclaré à l'AFP que la vidéo d'Alexeï Navalny était «le fruit de l'imagination de personnes dans le cadre d'une campagne visant à discréditer sa réputation». L'oligarque «va défendre son honneur et sa dignité devant la justice», a ajouté la même source.

Oleg Deripaska, dont la holding Rusal a été introduite à la Bourse de Londres en novembre dernier, fait partie des oligarques qui se sont enrichis dans les années ayant suivi la chute de l'URSS. Resté proche de Vladimir Poutine, sa fortune est évaluée à plus de six milliards de dollars.

Oleg Deripaska fut aussi un proche de l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, inculpé dans l'enquête aux Etats-Unis sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine. Oleg Deripaska a offert de collaborer à cette enquête, assurant disposer de «preuves» montrant que la Russie n'a pas aidé à faire élire Donald Trump. (afp/nxp)

Créé: 09.02.2018, 20h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.