Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 15:04

Commémoration Le Népal fête les 60 ans de l'ascension de l’Everest

Il y a exactement 60 ans, le 29 mai 1953, que Sir Edmund Hillary, et le sherpa Tenzing Norgay ont gravi pour la première fois l'Everest. Le Népal prévoit 4 jours de commémorations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Népal célébrait mercredi les 60 ans de l’ascension de l’Everest en fêtant les deux premiers alpinistes dont le succès a ouvert la voie à une industrie de l’extrême, aujourd’hui critiquée par certains pour les menaces environnementales qui pèsent sur le toit du monde.

Les commémorations doivent durer quatre jours.

La petite-fille de Sir Edmund Hillary et sa nièce, le célèbre alpiniste italien Reinhold Messner, le petit-fils de Norgay, Tashi Tenzing, et le dernier membre de l'expédition de 1953 encore vivant, Kancha Sherpa, 81 ans, ont défilé dans un char tiré par un cheval à travers la capitale népalaise, Katmandou.

L'expédition financée par la Grande-Bretagne à laquelle les deux hommes appartenaient a changé à tout jamais l'alpinisme mondial et fait entrer leurs noms dans l'histoire. Elle a duré deux mois et mobilisé plus de 300 personnes transportant huit tonnes de matériel.

L'Everest est aujourd'hui une manne touristique pour le Népal, pays défavorisé d'Asie du sud, et le gouvernement a mis les petits plats dans les grands pour fêter l'événement.

Des files d'attente

Mais certaines voix s'élèvent pour dénoncer la commercialisation de l'Everest, plus prisé que jamais par des alpinistes en quête de sensations fortes. Le sommet est parfois bondé et les détritus qui le jonchent inquiètent les défenseurs de l'environnement.

De récentes photographies prises sur l'Everest montraient des files d'alpinistes attendant leur tour pour atteindre le pic ainsi que des montagnes de déchets abandonnés par les sportifs.

Cette saison, 540 personnes ont atteint le sommet, dont un Japonais octogénaire devenu le plus vieux vainqueur de l'Everest, la première femme amputée, la première Saoudienne, la première Pakistanaise, et le première homme sans bras.

Selon les chiffres du gouvernement népalais, plus de 3500 personnes ont gravi l'Everest à la suite d'Edmund Hillary, mort en 2008 à 88 ans, et de Tenzing Norgay, décédé en 1986 à 71 ans. (ats/afp/nxp)

Créé: 29.05.2013, 08h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.