Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:27

Iran Netanyahu appelle les pays à soutenir des sanctions

Benjamin Netanyahu a salué lundi la politique de Trump envers l'Iran, et encourage les autres pays à suivre cette voie. Il plaide pour de nouvelles sanctions.

Benjamin Netanyahu a rencontré Theresa May ce lundi à Londres, et s'est exprimé sur l'Iran. (Lundi 6 février 2017)

Benjamin Netanyahu a rencontré Theresa May ce lundi à Londres, et s'est exprimé sur l'Iran. (Lundi 6 février 2017) Image: Keystone

Galerie photo

La crise du nucléaire iranien en images

La crise du nucléaire iranien en images Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Les Européens devraient poursuivre leurs concertations pour sauver le compromis de 2015.

Une loi pour les colons

Expansionnisme
Le Parlement israélien devait examiner à nouveau lundi une loi permettant à Israël de s'approprier des centaines d'hectares de terres palestiniennes en Cisjordanie occupée, malgré un appel de la présidence Trump à la retenue.
Une loi controversée
Les détracteurs du texte dénoncent une légalisation du vol des terres palestiniennes, tandis que ses défenseurs y voient la possibilité pour les colons de ne plus craindre l'instrumentalisation de la justice par des organisations de gauche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à Londres les «pays responsables» à suivre l'exemple des Etats-Unis. Il encourage de nouvelles sanctions contre l'Iran.

Politique de Trump saluée

«L'Iran cherche à anéantir Israël, il le dit ouvertement. Il cherche à conquérir le Moyen-Orient, il menace l'Europe, il menace l'Occident, il menace le monde et fait provocation sur provocation. C'est pourquoi je salue l'insistance du président (Donald) Trump concernant de nouvelles sanctions contre l'Iran. D'autres pays devraient le suivre, en particulier les pays responsables», a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec son homologue britannique Theresa May.

«Je veux vous parler de la manière dont nous pouvons nous assurer que les agressions de l'Iran ne restent pas sans réponse», a-t-il ajouté à l'intention de Theresa May.

Mike Pence menace

Le vice-président américain Mike Pence a conseillé dimanche à l'Iran de ne pas «tester la détermination» des Etats-Unis, qui viennent d'adopter de nouvelles mesures sanctionnant les essais de missiles balistiques effectués par la République islamique.

«L'Iran ferait bien de bien regarder le calendrier et de réaliser qu'il y a un nouveau président dans le Bureau ovale. Et l'Iran ferait bien de ne pas tester la détermination de ce nouveau président», a déclaré le vice-président dans un entretien à la chaîne de télévision ABC News.

La veille, le secrétaire américain à la Défense James Mattis avait affirmé à Tokyo que l'Iran était l'Etat apportant le plus important soutien au terrorisme. (ats/nxp)

Créé: 06.02.2017, 14h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.