Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 23:20

Canada Nouveau revers électoral pour Justin Trudeau

Le parti du Premier ministre canadien a perdu une nouvelle province, mardi lors des législatives à l'Ile-du-Prince-Edouard.

Nouvelle déconvenue politique pour Justin Trudeau.

Nouvelle déconvenue politique pour Justin Trudeau. Image: Keystone

Justin Trudeau fait ses débuts dans un épisode des Simpson

Homer Simpson et sa famille reviennent au Canada pour un épisode qui doit être diffusé dimanche avec une apparition du personnage de Justin Trudeau. Un journaliste imitera la voix du Premier ministre, le vrai ayant «poliment décliné» l'invitation. Selon les médias canadiens, l'épisode, intitulé «D'oh Canada», raconte notamment comment la fille Simpson, Lisa, se voit accorder l'asile au Canada lors d'un voyage familial aux chutes du Niagara, à la frontière américano-canadienne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Conservateurs ont remporté une nouvelle province canadienne mardi lors des législatives à l'Ile-du-Prince-Edouard où les Libéraux au pouvoir, proches du parti de Justin Trudeau, ont terminé troisièmes derrière le Parti vert, selon les projections des télévisions canadiennes.

Le Parti progressiste-conservateur, dirigé par Dennis King, s'est imposé mais sans décrocher les 14 sièges nécessaires pour former un gouvernement majoritaire, selon ces projections. Il a été immédiatement félicité par M. Trudeau qui s'est dit «impatient de travailler» avec lui, dans un communiqué.

Le Parti vert, favori des sondages, n'a pas réussi son pari de devenir la première formation verte à diriger une province canadienne: il termine à la deuxième place. Mais son dirigeant Peter Bevan-Baker deviendra le chef de l'opposition officielle, ce qui est une première au Canada.

Le Parti libéral, arrivé troisième, dirigeait depuis 2007 la plus petite province canadienne. Son chef de file, le Premier ministre sortant Wade MacLauchlan qui briguait un quatrième mandat consécutif, a lui-même été battu. «Ce sont des choses qui arrivent en politique», a-t-il déclaré aux journalistes présents. «Le vent a tourné».

Trudeau vit sa plus grave crise politique

Libéraux et conservateurs alternent au pouvoir depuis la création de la province en 1873. Un parti de la droite canadienne, qui forme l'opposition aux Libéraux de Justin Trudeau au niveau fédéral, remporte ainsi une nouvelle victoire dans une élection législative provinciale en moins d'un an, après l'Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Québec et plus récemment l'Alberta.

Cette nouvelle déconvenue pour la formation de Justin Trudeau intervient à six mois des élections législatives fédérales, pour lesquelles le chef des Conservateurs Andrew Scheer est désormais donné favori des sondages devant le Premier ministre sortant. M. Trudeau traverse la plus grave crise politique de son mandat depuis que son ancienne ministre de la Justice l'a accusé, ainsi que certains membres de son entourage, d'ingérence politique dans une procédure judiciaire, ce qu'il réfute.

La campagne électorale dans cette province s'est terminée sur une note tragique, avec la mort vendredi d'un candidat des Verts et de son fils, qui se sont noyés après que leur canot a chaviré. Une élection partielle aura lieu à une date ultérieure dans cette circonscription. (afp/nxp)

Créé: 24.04.2019, 05h03

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.