Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 20:39

Méditerranée Nouveau sauvetage pour l'Ocean Viking

Après deux opérations de sauvetage depuis vendredi, le navire humanitaire est venu en aide à de nouveaux migrants ce dimanche au large de la Libye, pour un total de 251 rescapés.

L'Océan Viking est le successeur de l'Aquarius et bat pavillon norvégien.

L'Océan Viking est le successeur de l'Aquarius et bat pavillon norvégien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'organisation humanitaire SOS Méditerranée a conduit dimanche son troisième sauvetage en trois jours au large des eaux libyennes. Elle a secouru 81 personnes et accueille désormais 251 rescapés à bord de l'Ocean Viking que l'ONG opère avec Médecins sans Frontières.

Le bateau de caoutchouc bleu transportait des jeunes hommes, majoritairement des Soudanais qui avaient quitté les côtes libyennes samedi soir et ont applaudi les sauveteurs en les voyant arriver, a constaté l'AFP à bord de l'Ocean Viking. Le navire continue de patrouiller les eaux internationales à environ 50 miles nautiques (moins de 100 km) de Tripoli.

«Nous sommes les seuls dans la zone, les garde-côtes libyens ne répondent pas», a expliqué le coordinateur des opérations de recherches et secours de SOS Méditerranée, Nicholas Romaniuk, qui fait également valoir les conditions météo favorables qui peuvent inciter aux départs.

En outre, la célébration de l'Aïd-el-Kebir, l'une des principales fêtes du calendrier musulman, allège peut-être aussi la présence des autorités sur les plages libyennes.

Surtout des Soudanais

L'Océan Viking est le successeur de l'Aquarius et bat pavillon norvégien. Il avait déjà secouru 85 migrants vendredi et 80 autres samedi. Les deux tiers des personnes recueillies à bord depuis que le bateau est entré dans la zone de recherches sont soudanaises.

Mais le premier bateau pneumatique secouru vendredi transportait 81 personnes issues d'Afrique de l'Ouest, Sénégal surtout et Côte d'Ivoire, venues chercher du travail en Libye et rattrapés par la guerre.

MSF, qui se charge de leur enregistrement à bord, a noté dimanche que 81% des dernières personnes secourues ont entre 18 et 34 ans et que 17% sont des mineurs de moins de 18 ans. (ats/nxp)

Créé: 11.08.2019, 20h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.