Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 06:24

Golfe persique Nouvelle attaque contre un aéroport saoudien

Cinq drones rebelles yéménites ont été interceptés lors d'une deuxième attaque en deux jours contre l'aéroport d'Abha.

Mercredi 12 juin, 26 civils de diverses nationalités avaient été blessés dans une attaque au missile contre l'aéroport d'Abha.

Mercredi 12 juin, 26 civils de diverses nationalités avaient été blessés dans une attaque au missile contre l'aéroport d'Abha. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Arabie saoudite a intercepté vendredi cinq drones rebelles yéménites au cours d'une deuxième attaque en deux jours contre l'aéroport d'Abha, dans le sud-ouest du pays, a annoncé la coalition antirebelles menée par Ryad.

«La défense aérienne royale saoudienne et l'armée de l'air ont intercepté avec succès et détruit cinq drones sans pilote lancés par les milices houthis contre l'aéroport international d'Abha et Khamis Mushait», une ville de garnison située près de la frontière yéménite, a indiqué la coalition dans un communiqué publié par l'agence officielle de presse saoudienne SPA. L'aéroport continuait de fonctionner normalement et aucun vol n'a été annulé, a ajouté le communiqué.

Les rebelles yéménites ont intensifié ces dernières semaines les attaques de drones contre le royaume saoudien qui intervient militairement depuis 2015 au Yémen à la tête d'une coalition progouvernementale.

26 civils blessés mercredi

Mercredi, 26 civils de diverses nationalités avaient été blessés dans une attaque au missile contre l'aéroport d'Abha. Le projectile avait transpercé le toit de la salle des arrivées, et le trafic aérien avait été interrompu plusieurs heures durant.

La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales soutenues par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis aux rebelles houthis appuyés par Téhéran et qui contrôlent une bonne partie du nord et l'ouest du pays ainsi que la capitale Sanaa.

Le conflit a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d'assistance, selon l'ONU. (afp/nxp)

Créé: 14.06.2019, 04h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.