Mardi 25 juin 2019 | Dernière mise à jour 21:33

Soudan On sait qui a ordonné la dispersion du sit-in

La manifestation qui a fait des dizaines de morts, début juin, a été commanditée par le Conseil militaire soudanais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil militaire de transition, au pouvoir au Soudan depuis la destitution du président Omar el-Béchir, a reconnu jeudi pour la première fois avoir ordonné la dispersion d'un sit-in de contestataires début juin à Khartoum qui a fait des dizaines de morts.

«Le Conseil militaire a décidé de disperser le sit-in et un plan a été établi en ce sens (...) Mais nous regrettons que des erreurs se soient produites», a déclaré à des journalistes le général Chamseddine Kabbachi, porte-parole de cette instance. (afp/nxp)

Créé: 13.06.2019, 21h28


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.