Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 21:33

Affaire Khashoggi Une ONG genevoise veut une enquête

Presse Emblème Campagne s'érige contre le meurtre de journalistes et appelle à une enquête internationale sur la mort de Jamal Khashoggi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ONG genevoise Presse Emblème Campagne (PEC) demande le lancement d'une Commission d'enquête internationale dans l'affaire Jamal Khashoggi. Elle a dénoncé mercredi une nouvelle étape «inquiétante» dans les crimes contre les journalistes.

«Le combat contre l'impunité est au coeur de la lutte contre les violations des droits humains. Des mécanismes nationaux ne sont pas suffisants», a affirmé le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen. Trop de crimes contre les journalistes ne sont pas poursuivis, relève l'ONG deux jours avant la Journée internationale pour la fin de l'impunité pour les crimes perpétrés contre les journalistes.

Hausse de 18% des journalistes tués

Depuis début janvier, le nombre de ceux qui ont été tués est déjà plus important que celui de l'ensemble de 2017. Au total, 106 sont décédés dans plus de 30 pays, en hausse de 18% par rapport à la même période il y a un an.

Jamal Khashoggi a été tué dans le consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre après s'y être rendu pour des démarches administratives. Son corps n'a pas été retrouvé. L'Arabie saoudite a affirmé que celui-ci avait été confié après le meurtre à un «collaborateur local». (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 14h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.