Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 01:47

Scandale L'ONU se distancie de la famille de Ban Ki-moon

Un neveu de l'ex-secrétaire général a été inculpé à New York dans une affaire de corruption.

Ban Ki-moon, le 16 décembre 2016 à New York.

Ban Ki-moon, le 16 décembre 2016 à New York. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chefs d'accusation pour corruption visant des membres de la famille de l'ancien secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ne concernent pas l'ONU, a affirmé le porte-parole de l'organisation mercredi.

Un neveu de l'ancien secrétaire général, qui a quitté ses fonctions le 31 décembre, et son père ont été inculpés mardi à New York pour des faits de corruption d'un responsable du Moyen-Orient liés à un immeuble au Vietnam, selon un document consulté par l'AFP.

«Les inculpations prononcées hier ne concernent pas les Nations unies et je ne les commenterai pas», a affirmé le porte-parole de l'ONU Stephane Dujarric.

Joo Hyun Bahn et son père, Ban Ki Sang, sont soupçonnés d'avoir versé, entre mars 2013 et mai 2015, des pots de vin à un intermédiaire afin qu'il convainque les autorités d'une monarchie du Moyen-Orient, dont le nom n'est pas révélé, d'acheter cet immeuble par le biais d'un fonds souverain.

Acculé à la vente

Les deux hommes ont aussi essayé de rencontrer le dirigeant de cette monarchie à New York où il était venu participer à l'Assemblée générale de l'ONU.

Quand ces informations ont commencé à être publiées, Ban avait dit à l'époque qu'il n'était «pas au courant des activités de son neveu».

L'immeuble était la propriété du groupe sud-coréen Keangnam, dont Ban Ki Sang était l'un des dirigeants et qui s'était retrouvé acculé à la vente pour se sortir de difficultés de trésorerie.

Les Nations unies ont déjà été victimes d'un scandale l'an dernier quand un ancien président de l'Assemblée générale, John Ashe, a été inculpé pour avoir accepté plus d'un million de dollars de pots-de-vin d'un réseau chinois. M. Ashe est décédé fin juin d'une crise cardiaque. (afp/nxp)

Créé: 11.01.2017, 23h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.