Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 03:09

Venezuela Un opposant libéré avant la venue de l'ONU

Gilberto Caro, député du parti de Guaido, a été libéré lundi, deux jours avant l'arrivée d'une représentante de l'ONU au Venezuela.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le député d'opposition vénézuélien Gilberto Caro, arrêté en avril, a été libéré lundi, a annoncé l'Assemblée nationale, deux jours avant l'arrivée à Caracas d'une représentante de l'ONU pour les droits de l'Homme.

La remise en liberté de M. Caro est intervenue alors que Michelle Bachelet, Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, doit effectuer de mercredi à vendredi une visite très attendue au Venezuela au moment où le pays connaît une grave crise politique et socio-économique.

Mme Bachelet doit notamment rencontrer le président vénézuélien Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaido, qui s'est proclamé en janvier président par intérim et a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis. L'Assemblée nationale, seule institution vénézuélienne où l'opposition est majoritaire, a annoncé sur Twitter la libération de M. Caro.

«Le député Gilbert Caro n'aurait jamais dû être détenu. Aujourd'hui, il est sorti de derrière les barreaux, mais de même que tous les Vénézuéliens il n'a pas encore de liberté», a déclaré l'Assemblée, qui considère comme illégitime le président Maduro.

Détenu mais pas condamné

M. Caro, 45 ans, membre du parti Voluntad Popular (Volonté populaire) de M. Guaido, a été accueilli à sa sortie de prison par un groupe comprenant des opposants mais aussi des partisans de M. Maduro. Une vidéo publiée sur le compte Twitter de l'Assemblée nationale le montre en compagnie de collègues de l'opposition et de deux membres de l'Assemblée constituante, entièrement tenue par le pouvoir chaviste.

Le député avait été arrêté le 26 avril sans que le motif de son arrestation ne soit connu. Il avait auparavant été détenu entre janvier 2017 et début juin 2018 sous l'accusation de trahison de la patrie et de vol d'armes appartenant à l'armée, mais n'avait jamais été condamné. (ats/nxp)

Créé: 18.06.2019, 05h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.