Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 16:45

France Outrés par les selfies devant le cercueil de Chirac

Durant l'hommage aux président, de nombreuses personnes se sont prises en photo devant sa dépouille: les réseaux sociaux crient au scandale.

Certains ont fait des heures de queue, non pour dire adieu à Jacques Chirac, mais pour se photographier devant son cercueil

Certains ont fait des heures de queue, non pour dire adieu à Jacques Chirac, mais pour se photographier devant son cercueil Image: Capture BFMTV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche, les Français ont pu aller dire adieu à l'un de leurs présidents préférés en défilant devant le cercueil de Jacques Chirac, exposé aux Invalides à Paris. Un hommage qui a été suivi en direct par les chaînes d'infos en continu. Et si, durant des heures d'émissions, on a pu voir la majorité des personnes sur place agir avec beaucoup de respect, beaucoup de téléspectateurs ont remarqué que certains, en revanche, n'hésitaient pas à se prendre ostensiblement en selfie devant le cercueil du président français décédé jeudi.

«Beaufitude», «À vomir», «Il faudrait interdire cela», «L'hommage nouvelle génération» pouvait-on lire sur les messages postés sur Facebook et Twitter, accompagnés de captures d'écran des chaînes en continu, notamment BFMTV. Reste à savoir si le public se montrera plus digne ce lundi lors des funérailles.

Michel Pralong

Créé: 30.09.2019, 09h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.