Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 18:19

Belgique Pause frites pour Macron au coeur de Bruxelles

Le président français avait été invité à s'attabler sur la Grand-Place par le Premier ministre belge pour décompresser après le sommet de l'OTAN et la demi-finale France-Belgique.

Image: Twitter @gviscusi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Touristes et habitants de Bruxelles ont eu droit à une scène inhabituelle mercredi soir sur la Grand-Place de la ville, haut lieu touristique de la capitale belge. Ils ont pu apercevoir, attablés à une terrasse, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, grignoter des frites en dégustant une bière locale, en compagnie du Premier ministre belge Charles Michel et sa compagne.

Selon le site sudinfo.be, les deux dirigeants sont arrivés vers 22h30, après le dîner de travail des chefs d’Etat participant au sommet de l'OTAN, qui se déroulait à Bruxelles. Ils en sont repartis vers une heure du matin.

Ce n’est pas la première fois qu'Emmanuel Macron s’offre ainsi une petite escapade avec le chef du gouvernement belge avec qui il s'entend très bien. L'invitation viendrait de Charles Michel lui-même, pas rancunier pour un sou de la défaite infligée par la France à la Belgique en demi-finale de la Coupe du monde mardi soir. Nul doute que les deux dirigeants ont refait le match pour se reposer des tensions au sommet de l'OTAN.

Après une première journée marquée par le bras de fer entre Donald Trump et ses partenaires sur la question des efforts de défense, le répit n'aura été que de courte durée pour eux. Une réunion extraordinaire entre les 29 membres de l'OTAN a en effet été convoquée en urgence ce jeudi par le président américain. But: discuter de l'augmentation des dépenses militaires des Alliés, une exigence répétée du locataire de la Maison Blanche.

(nxp)

Créé: 12.07.2018, 14h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.