Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 20:25

Polémique Le Pen, un pauvre incompris?

Dans une vidéo, le fondateur du Front National évoque Patrick Bruel en disant: «On fera une fournée la prochaine fois!» Une phrase qui passe mal, on s'en doute. Or, le papa de Marine jure ses grands Dieux qu'«on» a mal interprété ses propos et que le sens de ses paroles a été distordu...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une vidéo diffusée sur le site internet du FN, mais qui en a été retirée aujourd'hui, Jean-Marie Le Pen s'en prend à plusieurs artistes qui ont pris position contre le FN: Guy Bedos, Madonna et Yannick Noah. Son interlocutrice évoque alors le chanteur Patrick Bruel, qui est juif: «On fera une fournée la prochaine fois», glisse notamment M. Le Pen. «A quel moment quelqu'un a utilisé le mot de fournée dans le sens que semblent avoir voulu croire un certain nombre? C'est dingue ça!», s'est emporté le président d'honneur du FN. Interrogé par «Le Parisien», Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, qui a succédé à son père à la tête du parti, a estimé que si M. Le Pen «a bien utilisé le terme de fournée, c'est une mauvaise phrase de plus. C'est stupide politiquement et consternant».

«Je vois une réaction de M. Aliot: s'il y a des gens de mon camp qui l'interprètent de cette manière, c'est que ce sont des imbéciles!», a répondu M. Le Pen. «Je n'ai pas à m'expliquer avec lui, il ne m'a pas demandé mon avis, par conséquent je n'ai pas de raison de lui donner une explication. Je n'ai pas à d'explication à lui donner, d'ailleurs», a-t-il fait valoir.

Dans un communiqué, M. Le Pen a ensuite estimé que «la dénonciation médiatique des prétendus dérapages fait partie de l'arsenal de combat des ennemis du Front national». «Le mot fournée que j'ai employé dans mon journal de bord hebdomadaire n'a évidemment aucune connotation antisémite, sauf pour des ennemis politiques ou des imbéciles», a-t-il fustigé. SOS Racisme a annoncé le dépôt d'une «plainte dans les jours qui viennent contre cette immonde et énième sortie» de Jean-Marie Le Pen «qui renoue là avec ses sorties sur le ministre Durafour et sur la Shoah».

(Le Matin)

Créé: 08.06.2014, 14h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.