Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 21:19

Eglise catholique Pennsylvanie: prison pour un prêtre pédophile

Un prêtre qui avait plaidé coupable pour agressions sexuelles sur mineurs a été condamné à plusieurs années de prison.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un prêtre catholique qui avait reconnu avoir sexuellement abusé de mineurs en Pennsylvanie a été condamné vendredi à une peine pouvant aller de deux ans et demi à 14 ans de prison, deuxième prêtre à être incarcéré après un rapport accablant sur les abus du clergé dans cet Etat.

Le prêtre, David Poulson, 65 ans, avait plaidé coupable en octobre après avoir été accusé d'agressions sexuelles et de tentatives d'agressions sur deux garçons de 8 et 15 ans dans son diocèse d'Erie, dans le nord-ouest de la Pennsylvanie.

David Poulson avait sexuellement agressé un des garçons «plus de 20 fois dans des presbytères», a souligné le procureur fédéral de Pennsylvanie, Josh Shapiro, cité vendredi dans un communiqué. «Il a obligé la victime à se confesser - et à se confesser de ces abus à Poulson» lui-même, a-t-il ajouté. Le prêtre avait aussi tenté d'agresser à de nombreuses reprises les garçons dans un chalet qu'il possédait à la campagne.

Le cas du père Poulson figurait dans le rapport publié en août par le procureur général de Pennsylvanie, détaillant des décennies d'abus sexuels dans cet Etat commis par plus de 300 prêtres sur plus de 1000 enfants, et les efforts de la hiérarchie catholique pour les dissimuler.

Changement de paroisse

David Poulson avait lui-même avoué en 2010 à l'évêque de Pennsylvanie de l'époque, Donald Trautman, être attiré par les jeunes garçons. Mais l'évêque, retraité en 2012, l'avait néanmoins laissé exercer son ministère, se contentant de le changer de paroisse, et le père Poulson n'a été suspendu pour de bon qu'en 2018, a souligné le procureur Shapiro.

Si la plupart des cas cités dans le rapport tombaient sous le coup de la prescription, deux prêtres avaient été inculpés dans le cadre de l'enquête: M. Poulson et John Sweeney, condamné lui, le mois dernier, à entre 11,5 mois et 5 ans de prison, pour avoir abusé d'un enfant de 10 ans dans les années 1990.

Le rapport de Pennsylvanie a ébranlé l'église catholique américaine et déclenché des enquêtes criminelles dans plusieurs autres Etats du pays. En décembre, la procureure de l'Illinois a publié un rapport d'étape indiquant que près de 700 prêtres de cet Etat du Midwest américain avaient été accusés, sur plusieurs décennies, d'agressions sur mineurs. Ces rapports ont poussé procureurs et associations de victimes à relancer les efforts pour faire supprimer les délais de prescription qui limitent les poursuites de ce genre de crimes, sans succès jusqu'ici. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2019, 00h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.