Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 18:11

Sanglant PETA veut que Playmobil lance «Mon premier abattoir»

L’organisation de protection des animaux propose une nouvelle représentation de l’élevage animal. Car on «trompe les enfants».

Le «petit abattoir» imaginé par PETA.

Le «petit abattoir» imaginé par PETA. Image: PETA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux vaches pendues. Une a été égorgée. Deux veaux, également égorgés. L’un a été placé dans une brouette. Un boucher qui brandit un immense couteau ensanglanté. Et beaucoup d’hémoglobine, sur un mur comme sur le sol. Tel est le «jeu» Playmobil rêvé par PETA…

L’organisation de défense des animaux, relate la presse britannique, a officiellement écrit à Playmobil il y a un mois pour demander la fin de la commercialisation d’une boîte sur le monde de la ferme et de l’élevage. Car elle «dénature la réalité de la vie pour les animaux d’élevage, qui endurent la souffrance et la violence».

La boîte en question.

Le fabriquant n’a pas obtempéré. Ni même répondu. PETA a donc décidé de passer à la vitesse supérieure et a créé «My First Abattoir», «Mon premier abattoir».

«Les jouets mettant en scène les animaux de la ferme démentent immanquablement la réalité de la vie et de la mort d’animaux élevés pour la nourriture et, au moment où les enfants découvrent la vérité, ils sont tellement habitués à consommer la chair, le lait ou les œufs d’animaux qu’ils ne questionnent souvent plus cette pratique», plaide la directrice de PETA Elisa Allen dans «The Independent». «Il est temps que nous arrêtions tous de tromper les enfants au sujet de l’horreur et de la cruauté qui se cachent derrière chaque verre de lait et chaque burger.»

Et PETA demande donc à Playmobil de commercialiser sa saignante réalisation.

Pas sûr que ce soit accepté…

Créé: 10.05.2019, 16h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.