Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:56

Espagne Le petit Julen, mort dans un puits, inhumé à Malaga

L'enfant de deux ans décédé après être tombé dans un puits repose aux côtés de son frère, mort en 2017 d'une crise cardiaque.

Le corbillard transportant le corps du petit garçon.

Le corbillard transportant le corps du petit garçon. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Julen Rosello, garçonnet de deux ans retrouvé mort au fond d'un puits dans le sud de l'Espagne samedi après 13 jours de recherches, a été inhumé dimanche à Malaga en présence de centaines de personnes.

La famille de Julen Rosello a pénétré dans le cimetière San Juan de Malaga sous les applaudissements de la foule massée à l'entrée, selon des images diffusées par les télévisions. Selon des proches des parents, il a été inhumé aux côtés de son frère Oliver, mort en 2017 d'une crise cardiaque à l'âge de trois ans.

Julen avait chuté par accident, d'après ses parents, le dimanche 13 janvier à Totalan près de Malaga dans un puits abandonné de 25 centimètres de diamètre et plus de 100 mètres de profondeur creusé pour trouver de l'eau.

Mobilisation

L'opération de sauvetage a mobilisé d'énormes moyens pour tenter d'atteindre le garçonnet: jusqu'à 300 personnes, des artificiers et une unité de mineurs d'élite venue des Asturies (nord-ouest) ont été mobilisés et 85'000 tonnes de terre déplacées. La dureté de la roche a multiplié les contretemps pour les sauveteurs lors des recherches qui ont tenu tout le pays en haleine.

Selon les premiers éléments de l'enquête cités samedi par le préfet d'Andalousie, Julen a fait une «chute libre de 71 mètres» avant de s'arrêter sur un amas de terre. L'hypothèse la «plus probable» est qu'il ait entraîné de la terre et du sable dans sa chute, créant un autre amas de débris au-dessus de lui qui a empêché la descente d'une caméra pour le localiser.

D'après plusieurs médias espagnols, l'autopsie, réalisée samedi, a conclu que l'enfant avait subi un traumatisme crânien et était mort le jour de sa chute. Il reviendra à un juge de Malaga de déterminer les «possibles responsabilités de la mort de Julen», a affirmé le préfet qui a appelé à boucher les puits illégaux creusés dans le pays et en particulier en Andalousie. (ats/nxp)

Créé: 27.01.2019, 17h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.