Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 20:51

Bangladesh La pluie menace des milliers de Rohingyas

Une alerte a été lancée par une ONG pour sauver de la mousson des dizaines de milliers de réfugiés qui se trouvent dans des camps au Bangladesh.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il reste six semaines pour sauver des dizaines de milliers de Rohingyas qui sont menacés par l'arrivée des pluies dans les camps de réfugiés au Bangladesh. L'OIM, en charge de l'organisation de ces sites, a appelé vendredi à Genève les donateurs à agir d'urgence.

Près d'un million de Rohingyas qui ont fui les violences en Birmanie se trouvent dans ces camps. Au moins 120'000 sont confrontés à d'importants risques d'inondations et d'autres conséquences des intempéries, a rappelé devant la presse un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Parmi eux, 25'000 sont menacés par des glissements de terrain. Mais des centaines de milliers pourraient subir des difficultés supplémentaires si les routes deviennent impraticables et que les soins ne peuvent être garantis.

Manque de matériel pour les abris

Or, il manque plus de 150 millions de dollars sur les plus de 180 millions demandés par l'organisation. Par ailleurs, seuls 9% de près d'un milliard requis par toutes les agences onusiennes ont été versés.

Sans davantage de financement, l'OIM ne pourra pas poursuivre la relocalisation des personnes menacées par les pluies ni ses efforts d'anticipation et de réponse à des désastres. De même, le matériel qui est attribué aux migrants pour des abris sera insuffisant.

L'organisation apporte aussi des soins directement à près de 80'000 personnes chaque mois. Elle soutient des partenaires pour atteindre davantage de réfugiés. Ces prestations ne pourront là non plus plus être maintenues et des décès qui pourraient être évités risquent d'augmenter. Notamment en raison de maladies comme le choléra, ajoute également l'institution. (ats/nxp)

Créé: 27.04.2018, 12h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.