Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 16:31

Météo Les intempéries sèment le chaos en Europe

Plusieurs pays ont été frappés par de violentes intempéries. L'Italie compte ses morts, tandis que la France ou l'Autriche enregistrent de gros dégâts.

60.000 foyers encore sans électricité mardi soir

Quelque 60.000 foyers étaient encore privés d'électricité en France (hors Corse) mardi soir après les fortes chutes de neige et de pluie qui ont touché de nombreux départements, a indiqué Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution de courant.

Les principales régions touchées sont l'Auvergne Rhône Alpes et le Centre Val de Loire, a détaillé Enedis dans un nouveau point d'information sur la situation vers 19H30.
La situation s'est améliorée au cours de la journée puisque dans la matinée, Enedis avait comptabilisé environ 195.000 foyers privés d'électricité.

«Plus de 70% des foyers» sont réalimentés en électricité, a ainsi souligné Enedis.
Les «équipes sont toujours mobilisées sur le terrain» afin de rétablir le courant dans les foyers toujours privés d'électricité, a précisé le groupe.
Près de 1.000 salariés du gestionnaire étaient mobilisés en France, notamment via sa Force d'Intervention rapide d'Electricité (FIRE).

Ces chiffres ne prennent pas en compte la Corse, dont le réseau est géré par une autre filiale d'EDF. Sur l'île, 4.000 foyers étaient toujours privés de courant en fin de journée, après le passage de la tempête Adrian.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une vague de mauvais temps a frappé plusieurs pays européens. Onze personnes ont été tuées en Italie, tandis que des dizaines de milliers de foyers sur le continent restaient privés d'électricité mardi.

En Italie, outre cinq victimes recensées lundi, un homme a été tué en Vénétie (nord-est) par la chute d'un arbre, de même qu'un pompier dans le Haut Adige (nord). Une femme a été tuée par une coulée de boue et de rochers dans sa maison dans le Trentin (nord), ont affirmé les autorités.

Un autre homme a été tué alors qu'il faisait du kitesurf près de Cattolica, sur la côte adriatique, projeté sur les rochers par une rafale de vent, selon la presse locale. Le corps d'un homme a en outre été repêché mardi dans le lac de Levico, dans le nord, ont indiqué les pompiers et le corps d'un autre homme a été retrouvé dans l'après-midi dans un ruisseau, également dans le nord du pays.

Un homme est par ailleurs porté disparu au large de la Calabre, son voilier ayant été retrouvé lundi sur les rochers. Un corps a été aperçu en mer mais n'a pu être récupéré en raison de la tempête.

Touristes bloqués

Selon les médias italiens, environ 170 touristes et employés d'hôtels sont bloqués au Col du Stelvio (nord), à la frontière entre l'Italie et la Suisse, à plus de 2700 mètres d'altitude, en raison de fortes chutes de neige.

Dans le Frioul-Vénétie julienne (nord-est), 18'500 personnes sont sans électricité et de nombreuses routes sont impraticables, ont indiqué les autorités locales. Les fortes pluies accompagnées de vents qui ont atteint jusqu'à 180 km/h dans certaines régions d'Italie ont entraîné aussi de graves perturbations de circulation.

A Gênes, l'aéroport n'a rouvert que vers 17h00, tandis que les écoles de la ville seront fermées toute la journée, de même qu'à Rome et dans de nombreuses autres municipalités italiennes. Cette vague de mauvais temps a entraîné lundi un niveau historique d'«acqua alta» (eau haute) à Venise avec un pic à 1,56 mètre, provoquant la fermeture de la place Saint-Marc. Deux toiles de Joan Miro ont également été trempées par cette inondation exceptionnelle.

Corse secouée

Les pays voisins de l'Italie sont également touchés par ces intempéries. En France, où 110'000 foyers restaients privés d'électricité mardi après-midi, la neige, qui est tombée sur le centre du pays, a piégé plus de 2000 véhicules dans le Massif central. En Corse, les autorités faisaient le bilan des dégâts provoqués par des rafales à 160 km/h. Un pompier à la retraite de 70 ans a été grièvement blessé.

En Autriche, une partie de la toiture de la fortification médiévale qui domine Salzbourg s'est envolée dans la nuit de lundi à mardi en raison de vents soufflant à plus de 100 km/h. En Slovénie, pays en «alerte rouge» depuis lundi, un véliplanchiste est porté disparu, tandis qu'en Croatie, la ville portuaire de Rijeka était inondée et de nombreuses liaisons de ferries étaient interrompues. (afp/nxp)

Créé: 30.10.2018, 13h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.