Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 18:10

France Police «barbare»: Mélenchon pourrait être poursuivi

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dénoncé les propos du député de la France insoumise qui avait qualifié les forces de l'ordre de «barbares».

Christophe Castaner.

Christophe Castaner. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christophe Castaner va signaler les propos de Jean-Luc Mélenchon à la justice en vue d'éventuelles poursuites après que le chef de file de LFI ait eu des propos qui portaient atteinte à la probité de la police, a annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur.

«Je ferai ce que l'on appelle un article 40 et je demanderai au procureur de la République, comme je le fais chaque fois que les policiers sont mis en cause, d'étudier et de voir la faisabilité d'une poursuite», a déclaré Christophe Castaner sur RTL.

«Je ne fais aucune différence entre Jean-Luc Mélenchon et n'importe qui qui met en cause l'honneur et la probité de la police», a complété le ministre de l'Intérieur qui a redemandé des «excuses» au leader de la France Insoumise, lequel a demandé la démission de l'actuel locataire de la place Beauvau. Christophe Castaner a jugé que les propos de Jean-Luc Mélenchon étaient «dangereux» et estimé que celui-ci était désormais dans «une dérive personnelle».

Sur des vidéos tournées lors de la manifestation contre la réforme des retraites mardi à Paris, Jean-Luc Mélenchon discute avec des manifestants affirmant avoir été victimes de violences policières lors de la Marche pour le climat samedi: «Oui, oui, c'est des barbares, soyez prudents, parce qu'ils ne s'arrêtent plus maintenant», leur répond le leader de la France insoumise.

Ces propos ont immédiatement fait réagir des syndicats de policiers, le ministre de l'Intérieur, son secrétaire d'Etat et le préfet de police de Paris. «Inacceptable insulte à nos forces de l'ordre mobilisées, chaque jour, pour protéger les Français, au péril de leur vie. @JLMelenchon leur doit le respect, et désormais des excuses», avait tweeté mercredi Christophe Castaner.

Le syndicat de police Alliance a demandé à Christophe Castaner de déposer plainte contre Jean-Luc Mélenchon, dénonçant des propos «provocateurs, d'intimidation et d'outrage». Même tonalité chez UNSA Police, tandis que Unité SGP Police a annoncé mercredi en fin de journée le dépôt d'une plainte contre le leader de LFI.

Alliance a en outre appelé à un rassemblement jeudi à 11 heures devant le siège de LFI à Paris. L'ex-candidat à la présidentielle a aussitôt demandé sur Twitter «la protection de la gendarmerie» et des «gilets jaunes» ont appelé à venir le «soutenir» jeudi.

«Je n'ai aucune inquiétude sur ce sujet», a commenté Christophe Castaner sur RTL. «Ils exprimeront leur colère, la dénonciation non pas de ces seuls propos mais de la mise en cause et de la mise en scène permanente de Jean-Luc Mélenchon et ils organiseront leur manifestation dans le respect du siège de la France insoumise.» (ats/nxp)

Créé: 26.09.2019, 08h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.