Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 08:00

Italie Le pont de Gênes reconstruit par la mafia?

L'agence anticorruption craint que des criminels participent à l'édification d'un nouveau viaduc à la place de celui qui s'est effondré en août.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'autorité italienne anticorruption (Anac) a mis en garde mercredi le gouvernement contre le risque d'une infiltration de la mafia dans le chantier de reconstruction du pont de Gênes, qui s'est effondré en août, faisant 43 morts.

La renonciation aux réglementations habituelles afin d'accélérer la reconstruction du pont «implique aussi la renonciation au code antimafia», a affirmé le président de l'Anac, Raffaele Cantone, au cours d'une audition devant la chambre des députés.

«Il y a de nombreuses activités liées à la reconstruction -du terrassement au traitement des gravats- dans lesquelles les sociétés contrôlées par la mafia, malheureusement, ont sans aucun doute du savoir-faire», a-t-il expliqué.

Le président de la région de Ligurie, Giovanni Toti, a assuré que le nouveau pont serait prêt à l'automne 2019, «au plus tard en novembre». Mais selon M. Cantone, attribuer le contrat de reconstruction du pont Morandi sans passer d'appel d'offres public faciliterait la tâche du crime organisé.

D'autant que la mafia «cherche à infiltrer» la région de Ligurie, dont Gênes est la capitale. Des règles strictes dans l'attribution des contrats sont donc nécessaires, selon lui.

Les principaux groupes mafieux sont implantés historiquement dans le sud de la péninsule. Mais ils se sont peu à peu étendus vers le nord du pays, plus riche. La police considère notamment que la 'Ndrangheta calabraise gère des affaires légales dans le nord dans le but de blanchir les revenus du trafic de drogue.

Le 14 août, l'effondrement du viaduc Morandi, qui enjambait Gênes pour faire passer l'autoroute vers la France, avait fait 43 morts et des dizaines de blessés. (afp/nxp)

Créé: 10.10.2018, 21h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.