Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:26

Crise ukrainienne Porochenko, Poutine, Hollande et Merkel en pourparlers

Les chefs d'Etat ukrainien, russe, français et allemand feront un bilan mercredi de la situation dans l'Est ukrainien prorusse.

Le président ukrainien, en accord avec la diplomatie allemande, rappellera à ses homologues les nombreuses violations de la trêve liée aux accords de Minsk. L'Allemagne entend demander un cessez-le-feu. (Image d'illustration - 24 décembre 2015)

Le président ukrainien, en accord avec la diplomatie allemande, rappellera à ses homologues les nombreuses violations de la trêve liée aux accords de Minsk. L'Allemagne entend demander un cessez-le-feu. (Image d'illustration - 24 décembre 2015) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les présidents ukrainien, russe, français et la chancelière allemande vont s'entretenir mercredi au téléphone. Ils feront le bilan de la mise en oeuvre des accords de paix dans l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine.

Le chef de l'Etat ukrainien Petro Porochenko s'est entretenu mardi au téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel. Tous deux ont coordonné leurs positions à quelques heures des pourparlers téléphoniques prévus mercredi avec les présidents français François Hollande et russe Vladimir Poutine.

Violation de la trêve

Petro Porochenko et Angela Merkel «ont discuté de l'état de mise en oeuvre des accords de Minsk», a expliqué mardi dans un communiqué le service de presse du président ukrainien. Selon Petro Porochenko, les «rebelles prorusses violent de plus en plus souvent la trêve et se livrent à des provocations», selon ce document.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a déploré mardi les «événements négatifs en cette fin d'année» en Ukraine. Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier «appelle instamment à respecter le cessez-le-feu dans les zones de conflit, dans l'intérêt de leurs habitants», selon un communiqué de son ministère.

Conflit meurtrier

Les accords de paix ont été signés en février à Minsk, grâce à la médiation franco-allemande et en présence de Vladimir Poutine, pour pacifier l'est de l'Ukraine.

Le conflit entre les forces ukrainiennes et les rebelles prorusses a fait plus de 9 000 morts depuis avril 2014.

Les accords de Minsk ont contribué à quasiment mettre fin à la phase active des combats. Un règlement pacifique du conflit semble toutefois encore éloigné.

Trêve de Nouvel An

Kiev et les rebelles ont annoncé mardi avoir conclu une énième trêve, celle du Nouvel An. Elle fait suite à de récents affrontements qui ont ébranlé le fragile cessez-le-feu précédent, celui de septembre, qui a permis de considérablement réduire les combats sans toutefois éviter plusieurs flambées de violences.

Le «processus de Minsk va se poursuivre en 2016 et nous espérons qu'il sera plus efficace que cette année», a souligné mardi Olexandre Tourtchinov, secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de défense ukrainien. (ats/nxp)

Créé: 30.12.2015, 06h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.