Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 15:24

Proche-Orient Poutine appelle à «renoncer à la violence» à Gaza

Le président russe a réagi après la mort de 60 manifestants palestiniens tués par des tirs israéliens.

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président russe Vladimir Poutine a appelé mercredi à «renoncer à la violence» à Gaza.

Son chef de la diplomatie, Sergueï Lavrov, a jugé «blasphématoire» de comparer à des «terroristes» les dizaines de manifestants «pacifiques», tués à Gaza par des tirs israéliens.

«Je ne peux pas être d'accord avec le fait que des dizaines de civils pacifiques, notamment des enfants, y compris des nourrissons, qui ont été tués lors de ces incidents, soient des terroristes. C'est une déclaration blasphématoire», a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse.

Lors d'un entretien téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, M. Poutine «a souligné l'importance de renoncer à la violence et la nécessité d'établir un processus de négociation efficace», a-t-il dit selon un communiqué du Kremlin.

(ats/nxp)

Créé: 16.05.2018, 19h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.