Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 12:54

Pays-Bas Le premier bar pour la gueule de bois voit le jour

Ouvert du vendredi au dimanche à Amsterdam, «The Hangover Bar» propose tout le nécessaire pour récupérer d'une soirée bien (trop) arrosée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Amsterdam est l'une des capitales de la fête en Europe, c'est bien connu. Sa vie nocturne, très réputée, donne régulièrement lieu à de nombreuses soirées plus arrosées les unes que les autres. Et pour certains, ce n'est pas toujours facile de s'en remettre.

C'est dans cette optique que «The Hangover Bar» a vu le jour. «La plupart des gens sont d'avis que les lendemains de soirées sont peu glorieux» a expliqué au Dailymail Joep Verbunt, une des têtes-pensantes du projet. «Dans The Hangover Bar, tous les éléments (pour vaincre la gueule de bois) sont réunis pour la première fois».

Dans cet établissement à la déco paisible et naturelle, on ne trouvera donc pas d'alcool, mais des lits, de la nourriture, des massages et même un bar à oxygène pour recharger ses batteries les lendemains de cuite. L'accès est restreint aux fêtards de la veille puisqu'il faut échouer à l'éthylotest pour pouvoir espérer y rentrer!

Si vous êtes de passage à Amsterdam et luttez contre vos maux de têtes alcoolisés à coup de douches froides et d'aspirines, sachez que cette solution existe. À bon entendeur...

Créé: 24.10.2016, 16h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.