Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:07

Environnement et climat «Obama est au moins un rempart à la folie»

Romney battu, le climato-scepticisme n’arrive pas au pouvoir. Faut-il pour autant attendre de gros progrès de la part de l’équipe Obama II? L’analyse de Dominique Bourg, professeur à l’EPFL et l’uni de Lausanne.

Parmi les pays occidentaux, les Etats-Unis sont le pays le plus exposé aux enjeux environnementaux et climatiques. Et celui où l’on a les interprétations les plus fantaisistes, selon Dominique Bourg.

Parmi les pays occidentaux, les Etats-Unis sont le pays le plus exposé aux enjeux environnementaux et climatiques. Et celui où l’on a les interprétations les plus fantaisistes, selon Dominique Bourg. Image: Keystone

Dominique Bourg. (Image: sp)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Philosophe, Dominique Bourg est professeur à l’Institut des Politiques Territoriales et de l'Environnement Humain (IPTEH) de l’Unil.

Ses travaux portent notamment sur l’économie de fonctionnalité, la démocratie écologique, le développement durable.

Le Matin - L’élection d’Obama est-elle une bonne nouvelle pour le climat et l’environnement?

Dominique Bourg - On pouvait le penser il y a quatre ans. En fait, il n’a absolument rien pu faire. En arrivant, il a voulu mettre sur pied un marché carbone à l’image de celui qui existe en Europe. Il n’y est pas arrivé. Et pas simplement à cause de l’opposition des Républicains. Mais, notamment, à cause de celle de quelques sénateurs démocrates - ceux qui représentent les Etats charbonniers. A partir de ce moment-là, il n’avait plus aucune marge. Au total, il n’a pas fait grand chose sur le climat. Et les Etats-Unis, aujourd’hui, contribuent à bloquer les négociations, étant donné que l’Etat fédéral n’a aucune marge sur la question. Et cette élection ne va rien changer.

Peut-on imaginer qu’Obama mette plus d’énergie et cherche à se profiler davantage sur ce type de dossiers?

Lors du deuxième mandat, il risque moins. Mais le problème, c’est qu’il est lié par la majorité républicaine à la Chambre des représentants. J’ai des doutes sur sa capacité à agir. Du reste, le sujet n’a même pas été abordé durant la campagne. C’est complètement fou. On n’a même pas fait le lien avec Sandy. Évidemment, le climat, ce n’est pas jamais un événement, c’est toujours une série. Mais elle est claire: depuis une trentaine d’années, il y a deux fois plus de cyclones de catégorie 4 et 5. Des Sandy, il y en aura d’autres. On peut aussi parler de la sécheresse terrible que les Etats-Unis ont connue. Dans d’autres domaines, les modèles disent que l’Ouest des Etats-Unis devrait s’assécher. Parmi les pays occidentaux, les Etats-Unis sont le pays le plus exposé à ces enjeux. Et c’est le pays où l’on a les interprétations les plus fantaisistes. Où l’on a, chez les Républicains, un rejet de la science fondamentale, la science éclairante. On a aussi, plus globalement aux Etats-Unis, une fascination stupide pour les techno-sciences. J’espère qu’Obama essaiera de changer les choses, mais c’est tout sauf gagné.

Diriez-vous que les Etats-Unis sont et resteront le point noir sur la carte des problématiques climatiques?

C’est un des points noirs. Oui, j’ai peur qu’ils le restent. Car ils le sont pour une raison de mentalité de fond. Une mentalité qui n’est pas si vieille. Dans les années septante, les Etats-Unis étaient avec la Suède le pays le plus avancé en matière d’environnement. Républicains et Démocrates confondus. Il y a eu un changement de fond sur le plan des mentalités, qui s’oppose à une prise de conscience sur ces questions.

La situation aurait-elle été différente avec un Romney aux commandes?

Oui, clairement. Ça aurait été le climato-scepticisme au pouvoir. Avec les Démocrates, il y a au moins un frein à la folie.

Créé: 07.11.2012, 09h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.