Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:51

Israël Le procès de Netanyahu ne sera pas reporté

Benjamin Netanyahu est pour l'heure le seul chef du gouvernement dans l'histoire d'Israël à être inculpé en cours de mandat.

Le procès de Benjamin Netanyahu doit s'ouvrir mardi prochain, le 17 mars.

Le procès de Benjamin Netanyahu doit s'ouvrir mardi prochain, le 17 mars. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un tribunal a rejeté mardi la demande de report du procès pour corruption de Benjamin Netanyahu. Le procès doit s'ouvrir mardi prochain, date limite à laquelle le président israélien doit désigner la personne chargée de former un gouvernement.

Les avocats du Premier ministre sortant, qui a clamé avoir remporté «la plus grande victoire» de sa carrière lors des législatives du 2 mars, avaient envoyé lundi une lettre au tribunal de Jérusalem pour demander un report de 45 jours de l'ouverture du procès. Ils avaient affirmé ne pas avoir reçu «l'ensemble des pièces du dossier collectées durant l'enquête».

Mais le tribunal a estimé qu'il n'y avait pas de motifs suffisants justifiant un report. «L'audience à venir est réservée à la lecture seulement» des chefs d'accusation, indique la décision de justice consultée par l'AFP. «Une réponse de l'accusé aux charges (qui pèsent contre lui) n'est pas nécessaire à ce stade».

Toujours pas de gouvernement

Benjamin Netanyahu, seul chef du gouvernement dans l'histoire d'Israël à être inculpé en cours de mandat, est poursuivi pour corruption, malversation et abus de confiance dans trois affaires. Il clame son innocence et se dit victime d'une «chasse aux sorcières» des services du ministère public et des médias.

Le procès doit s'ouvrir alors que Benjamin Netanyahu, au pouvoir sans discontinuer depuis une décennie, et ses alliés de droite tentent de former un gouvernement face à une opposition farouche, après les élections du 2 mars, les troisièmes en moins d'un an.

A l'issue du scrutin, ni M. Netanyahu ni le centriste Benny Gantz ne sont parvenus à obtenir l'appui de 61 parlementaires, seuil requis pour former un gouvernement. Des députés envisagent actuellement de proposer une loi qui permettrait d'empêcher toute personne inculpée de former un gouvernement. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2020, 15h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.