Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 13:43

Océanie Puissant séisme en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Un séisme de magnitude 7,2 a secoué l'île mardi matin, mais tout risque de tsunami est écarté.

L'épicentre est situé à 300 kilomètres de la capitale, Port Moresby.

L'épicentre est situé à 300 kilomètres de la capitale, Port Moresby. Image: earthquake.usgs.gov

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un tremblement de terre de magnitude 7,2 a ébranlé mardi la Papouasie-Nouvelle-Guinée, pays situé sur la ceinture de feu du Pacifique et donc fréquemment touché par les séismes, a rapporté l'institut américain USGS.

Sa profondeur a été estimée à 126 km par l'institut d'études géologiques américain, et tout risque de tsunami a été écarté. La secousse s'est produite lundi à 21H19 GMT, soit mardi à 07H19 en heure locale. L'épicentre du séisme se trouvait à environ 300 kilomètres au nord de la capitale, Port Moresby.

Un séisme de magnitude 7 avait frappé l'île de Nouvelle-Bretagne, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en octobre, à une profondeur bien moindre de 40 kilomètres, déclenchant à l'époque une alerte au tsunami.

Le pays se remettait alors d'un séisme de magnitude 7,5 dans l'intérieur des terres, survenu fin février, qui avait tué plus d'une centaine de personnes et coupé du monde certains villages. (afp/nxp)

Créé: 07.05.2019, 00h27

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.