Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 11:56

Nucléaire Pyongyang incite les USA à la «prudence»

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a menacé d'utiliser l'arme nucléaire contre les Etats-Unis samedi.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a incité les Etats-Unis à la «prudence» et au «self-control», lors du sommet du Mouvement des Non-Alignés au Venezuela. (Samedi 17 septembre 2016)

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a incité les Etats-Unis à la «prudence» et au «self-control», lors du sommet du Mouvement des Non-Alignés au Venezuela. (Samedi 17 septembre 2016) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a incité samedi les Etats-Unis à la «prudence» et au «self-control», menaçant d'utiliser l'arme nucléaire contre ce pays, lors du sommet du Mouvement des Non-Alignés au Venezuela.

«Les Etats-Unis doivent regarder la position stratégique de notre république, qui a rejoint le rang des puissances nucléaires et militaires avec une force impressionnante, et doivent observer prudence et self-contrôle», a déclaré Ri en séance plénière, selon la traduction de l'interprète.

Le ministre, plus haut représentant nord-coréen sur l'île de Margarita où se tient le sommet, a réitéré que son pays avait une «volonté de fer» et qu'il était «prêt à contre-attaquer après la provocation ennemie».

Faire face aux menaces et aux sanctions

La mise en garde survient après le survol mardi de bombardiers américains dans le ciel sud-coréen, en réaction à un cinquième essai nucléaire par Pyongyang.

«Les essais nucléaires que nous avons menés récemment avec succès sont un moyen de faire face aux menaces et aux sanctions des forces hostiles, y compris celles des Etats-unis», a ajouté Ri, défendant le droit de son pays à l'autodéfense.

Les troupes américaines sont présentes en Corée du Sud depuis la guerre de 1950-53, qui a pris fin avec un armistice et non un traité de paix. Environ 28'000 militaires américains sont actuellement déployés sur la péninsule.

(afp/nxp)

Créé: 18.09.2016, 01h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.