Dimanche 26 janvier 2020 | Dernière mise à jour 23:46

Corée du Nord Pyongyang va renforcer sa «dissuasion nucléaire»

Le programme continue pour contrer les «menaces» américaines.

Manifestation contre le programme nucléaire nord-coréen à Séoul (Corée du Sud) le 10 septembre 2016.

Manifestation contre le programme nucléaire nord-coréen à Séoul (Corée du Sud) le 10 septembre 2016. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a affirmé vendredi à la tribune de l'ONU que son pays allait poursuivre son programme nucléaire, présenté comme le seul moyen de se défendre contre les «menaces» des Etats-Unis.

S'adressant à l'Assemblée générale de l'ONU deux semaines après le cinquième essai atomique nord-coréen, Ri Yong-ho a déclaré que Pyongyang était déterminé à renforcer «de toutes ses forces» ses capacités de «dissuasion nucléaire crédible».

«Devenir une puissance nucléaire est la politique de notre Etat», a-t-il expliqué. «Notre décision de renforcer notre armement nucléaire est une mesure justifiée d'auto-défense pour nous protéger des menaces nucléaires constantes des Etats-Unis».

Cinquième essai nucléaire

Pyongyang va «continuer de prendre des mesures pour renforcer ses forces armées nucléaires nationales en quantité et en qualité», a-t-il déclaré.

Il a reconnu que les cinq essais nuclaires menés par son pays depuis 2006, qui lui ont valu toute une série de sanctions internationales, «peuvent ne pas être bien compris par des pays européens», qui sont «moins sensibles» à la nécessité de se protéger depuis la fin de la Guerre froide.

La Corée du Nord a mené début septembre son cinquième essai nucléaire, le plus important jamais effectué, et a déjà procédé cette année à une vingtaine d'essais de missiles balistiques.

Ces tests, qui violent les résolutions de l'ONU, ont été dénoncés par la communauté internationale et ont incité le Conseil de sécurité à envisager de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

«Nouveaux moyens»

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe avait réclamé mercredi à la même tribune de l'Assemblée générale que le monde trouve «de nouveaux moyens» de stopper la Corée du Nord, sans préciser lesquels.

«La menace a atteint désormais une ampleur tout à fait différente de ce qu'elle semblait être jusqu'à maintenant», a-t-il averti, en référence aux efforts de Pyongyang pour miniaturiser ses ogives atomiques et les monter éventuellement sur des missiles intercontinentaux. (afp/nxp)

Créé: 24.09.2016, 01h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.