Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 09:28

Somalie Quatre morts dans un attentat à Mogadiscio

La capitale du pays a à nouveau été victime d'une attaque terroriste. Une voiture piégée a fait quatre morts dont neuf blessés.

L'attentat a été revendiqué par les shebab, affiliés à Al-Qaïda.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins quatre personnes ont été tuées et neuf blessées dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par les insurgés islamistes shebab, jeudi matin, près du palais présidentiel dans le centre de Mogadiscio, a-t-on appris de source policière.

«Quatre personnes sont confirmées mortes et neuf autres blessées dans l'explosion qui a été causée par une voiture bourrée d'explosifs. Elle était garée près d'un restaurant, le long de la route», a déclaré à l'AFP un responsable de la police, Ibrahim Mohamed.

Le restaurant est proche d'un barrage de sécurité situé près du Théâtre national, selon des sources sécuritaires. La rue, très fréquentée, avoisine le palais présidentiel, et est bordée de restaurants et salons de thé.

L'attentat a été revendiqué par les shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui ont l'habitude de mener ce genre d'opération dans la capitale somalienne.

«L'explosion était très forte et nous pouvions voir la fumée et la poussière envelopper la zone toute entière. C'était une voiture piégée», a affirmé un témoin, Ibrahim Farey.

«Il y a eu plusieurs autres véhicules détruits, ainsi que des immeubles. On peut voir les ambulances se précipiter vers l'endroit, mais il est impossible de s'en approcher pour l'instant», a ajouté un autre témoin, Aisha Hassan.

Guerre de territoire

La semaine passée, au moins 20 personnes ont été tuées dans une attaque des shebab qui avait débouché sur un siège d'environ 22 heures.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les islamistes ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20'000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (afp/nxp)

Créé: 07.03.2019, 17h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.