Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 21:29

Australie Le recours du cardinal Pell examiné en mars

La Haute cour d'Australie avait jugé recevable le dernier recours possible de l'ex-numéro 3 du Vatican, condamné pour pédophilie.

Un porte-parole de la plus haute juridiction australienne a indiqué que la décision pourrait être rendue à l'issue des deux jours d'audience ou bien à une date ultérieure.

Un porte-parole de la plus haute juridiction australienne a indiqué que la décision pourrait être rendue à l'issue des deux jours d'audience ou bien à une date ultérieure. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La plus haute juridiction australienne examinera les 11 et 12 mars le pourvoi en appel formé par le cardinal George Pell, naguère un des prélats les plus puissants du Vatican, contre sa condamnation pour pédophilie, a annoncé vendredi la Haute cour de justice. Il s'agit de son dernier recours possible.

En décembre 2018, l'ex-secrétaire à l'Économie du Saint-Siège, âgé de 78 ans, avait été reconnu coupable de cinq chefs d'accusation d'abus sexuels sur des enfants de choeur en 1996 et 1997 alors qu'il était archevêque de Melbourne. En mars 2019, le cardinal australien, qui a toujours affirmé son innocence, avait été condamné à six ans de prison et avait fait appel de ce jugement.

En août, la Cour suprême de l'État de Victoria (sud) avait rejeté cet appel par deux voix contre une. Deux des magistrats de la Cour suprême de Victoria avaient décrit le plaignant comme quelqu'un de «très convaincant» qui «n'est clairement pas un menteur, pas un fantaisiste et qui a été témoin de la vérité». Mais le troisième juge avait estimé que le témoignage de la victime comportait des «incohérences» et qu'il existait une «possibilité importante» pour que Mgr Pell n'ait pas commis de crime.

Deux motifs d'appel

A en croire le dossier judiciaire, sa défense a préparé deux motifs d'appel. Un premier avance que les deux juges majoritaires ont appliqué «une méthode judiciaire erronée» en «confirmant le verdict du jury». Le second soutient que Mgr Pell n'a pas eu le temps d'agresser les deux adolescents dans la cathédrale St Patrick de Melbourne dans le laps de temps de 5 à 6 minutes qui a suivi la messe du dimanche, alors que la cathédrale bourdonnait encore d'activité.

La Haute cour d'Australie, qui siège à Canberra, reçoit chaque année environ 500 recours mais accepte d'en entendre seulement 35. Un porte-parole de la plus haute juridiction australienne a indiqué que la décision pourrait être rendue à l'issue des deux jours d'audience ou bien à une date ultérieure.

Depuis sa condamnation, le cardinal, actuellement détenu, a été relevé de sa fonction de responsable financier du Vatican et a perdu sa place dans le conseil de neuf cardinaux (C9) chargé d'aider le pape à réformer la Curie, le gouvernement du Vatican. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2020, 06h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.